Partagez | 
 

 Shoot the runner! | ft. Lara.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

♣ Messages : 31
♣ Date d'inscription : 30/10/2011
♣ Crédits : © Babine
♣ Activité : Infirmier
♣ Bonus : 16 rue Cromwell, CrowHaven


MessageSujet: Shoot the runner! | ft. Lara.   Mar 1 Nov 2011 - 19:26


Clyde Clapton VS Lara Eldeguard



Ce matin-là, alors que son réveil avait sonné comme un clairon militaire, Clyde s’était juré d’arrêter les frais. Comme tous les matins d’ailleurs depuis qu’il était de retour à Salem. Il passait toutes ses nuits sur des jeux en ligne et l’aube venue, c’était la croix et la bannière pour s’extirper de ses draps. Cette fois son portable n’avait pas résisté au choc et s’était brisé contre le mur, laissant le jeune homme se maudire bruyamment. C’était la dernière fois qu’il laisserait Halo 3 le dominer jusqu’à cinq heures. Clyde enfila un t-shirt, une paire de jeans, mit des chaussettes et ses converses puis enfin, il descendit prendre son légendaire bol de céréales. Mais à peine son regard eut-il croisé la Wii qu’il oublia toutes les promesses formulées quelques secondes auparavant. C’est ainsi qu’un coup de fatigue se transforma en retard –mais cela, il s’en aperçut quand sa sœur lui indiqua l’heure : Il était huit heures depuis plus de dix minutes, ce qui signifiait plus clairement qu’il était supposé être derrière son bureau depuis plus de dix minutes.
Si à l’époque on lui avait dit qu’il y remettrait les pieds dans son propre lycée pour passer de l’autre côté du bureau, il aurait très certainement ri à gorge déployée. Deux semaines seulement s’étaient écoulées depuis qu’il avait intégré Chance Harbor en qualité d’infirmier, et si lors de la première semaine, l’infirmière partante était restée avec lui pour lui passer le flambeau dans les formes, à présent il était seul aux commandes. S’il s’était senti étrange ? Rien au monde ne l’avait plus réjoui que de s’être enfin débarrassé de Bertha le dragon, comme il la surnommait déjà quand il était lui-même élève à C.H. Il n’était pas proviseur, mais il fallait reconnaître que son fauteuil en plastique était relativement confortable et qu’il avait le don extraordinaire de le faire jubiler dès qu’il posait ses fesses dessus. À l’instant même où il pénétrait son infirmerie, la chose lui paraissait évidente, claire : Il avait une vocation de Docteur Denfer, et ce fauteuil en était le symbole ultime.
En dépit de toutes les émotions qui l’envahissaient lorsqu’il travaillait, il n’y eut de la place que pour une quand il parvint enfin à garer sa ford dans le parking bondé du lycée et qu’il se dirigea à la course en direction de son bureau : La panique. La dernière fois qu’il avait regardé l’heure sur son tableau de bord, il était presque vingt-cinq. Vingt-cinq minutes de trop. Observant au loin la silhouette d’une jeune femme qui avait tout l’air de patienter devant à sa porte, il devina l’impatience qui l’habitait.
« Ex… Excusez-moi ! » s'écria-t-il comme un demeuré, quand bien même il était enfin arrivé près d’elle. Sourire gêné scotché à ses lèvres, il tenta tant bien que mal de reprendre son souffle tout en lui serrant la main. « Désolé du retard. Ça res… Restera entre nous bien sûr. » Surprise, c'était la petite sœur de Zach. Il le savait pour l'avoir vue quelques fois en sa compagnie. Il lui fit un clin d’œil avant de glisser sa main dans sa poche et d’en sortir la petite clé de métal qu’on lui avait fournie. Rapidement, il la passa dans la serrure et tourna la poignée. « Après toi ! » Clyde se décala et lui laissa le passage. Une fois la demoiselle entrée il se faufila derrière le porte-manteau d’où il décrocha sa veste blanche. « Je t’en prie, assieds-toi ! » Sourire plus détendu cette fois-ci, le Docteur Denfer prit place dans son fauteuil mythique. « Que puis-je faire pour toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ Messages : 148
♣ Date d'inscription : 13/10/2011
♣ Crédits : Poon
♣ Activité : Lycéenne
♣ Bonus : Au milieu du bassin olympique

Book of Shadows
♣ relations:
♣ Complément:


MessageSujet: Re: Shoot the runner! | ft. Lara.   Mar 1 Nov 2011 - 21:11

    Ex… Excusez-moi ! Un sourire se dessina sur les lèvres de la jeune fille qui attendait l'infirmier depuis déjà un bon quart d'heure. Patiente ? Très. Etait-elle sensible au charme geek de l'infirmier pour être aussi tôt à l'attendre à la porte de l'infirmerie, de manière à être la première à le voir de la journée ? Pas vraiment, non. Lara avait déjà tout ce qu'il lui fallait en matière d'hommes, merci bien, et en plus c'était déjà suffisamment compliqué comme ça pour ne pas en rajouter un autre. Et en plus lui … Non, certainement pas. Pas parce que c'était un ancien ami (ou toujours ami d'ailleurs, elle demanderait à Zach à l'occasion) de son frère, ça aidait parfois même, toutes les petites filles ont été amoureuses au moins un peu du meilleur ami de leur grand frère. Si ça avait été le cas ? Lara ne répondrait certainement pas à la question, ce n'était ni le lieu, ni le moment. En tous cas, son sourire n'était qu'une façade, mais après tout, on lui aurait donné le bon Dieu sans confession. Ce qui était le but de la manoeuvre. Une petite pensée pour son père … Il l'avait très bien éduquée, il n'y avait pas à dire. Elle serra la main qu'il lui tendit, tentant de ne pas frissonner ou quoi que ce soit. Observation, on avait dit. Désolé du retard. Ça res… Restera entre nous bien sûr. Bien évidemment. Il n'y a pas de souci. Vous deviez être occupé à … autre chose, laissa-t-elle planer en l'air, avec un léger sourire un peu entendu. Dans le langage qu'elle aurait employé avec n'importe qui, cela aurait sans doute signifié des activités impliquant une personne de l'autre sexe. Mais ici … Ce n'était pas exactement le cas, bien loin de là en fait. Guettant la moindre de ses réactions, elle analysa son clin d'oeil simplement comme « je t'ai reconnue », bien, il allait peut-être baisser sa garde et finalement entra dans l'infirmerie. Après toi ! Merci bien Clyde. Si on passait au tutoiement … Elle s'assit sur le siège faisant face au sien en l'attendant. Je t’en prie, assieds-toi !

    Alors qu'il prenait place en face d'elle, Lara se retint de froncer les sourcils. Ok, elle se sentait un peu ridicule, mais elle n'y pouvait rien. Son père était parti en lui laissant un nombre incalculable de questions, un lourd secret et tout un grenier à fouiller. Avec de vieux carnets de son grand-père. Des noms, en vrac. Des noms qu'elle connaissait, qu'elle avait entendu. Des arbres généalogiques. Et au sommet, ou en tous cas au sommet de ce qui restait de vivant de l'un d'entre eux, Clyde. Clyde qu'elle avait crois » l'autre jour les mains pleines de poches de snag, avant que celles-ci n'explosent. Et la lueur qu'elle avait vue au fond de ses yeux … Il devait y avoir un facteur familial, un instinct, non ? Elle n'en savait rien, mais elle voulait en avoir le coeur net. Alors elle était venue ici, ce matin, pour l'attendre. Avec une excuse toute prévue. Que puis-je faire pour toi ? Et bien … la saison de natation va reprendre rapidement, alors j'ai repris l'entraînement en intensif, et je fais bosser les filles avant et après les cours. Le problème, c'est que ce matin en me mettant à l'eau, j'ai du glisser, je me suis fait mal à l'épaule en descendant dans le bassin … Je voulais savoir si tu pouvais y jeter un oeil, voire me donner quelque chose pour éviter que ça se reproduise, chauffer le muscle avant l'entraînement, ou un truc du genre ? Une main sur l'épaule, elle finit par un sourire un peu grimaçant: Je ne peux pas me permettre une blessure, ni la demi-mesure ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ Messages : 31
♣ Date d'inscription : 30/10/2011
♣ Crédits : © Babine
♣ Activité : Infirmier
♣ Bonus : 16 rue Cromwell, CrowHaven


MessageSujet: Re: Shoot the runner! | ft. Lara.   Mer 2 Nov 2011 - 1:36

« Bien évidemment. Il n'y a pas de souci. Vous deviez être occupé à … autre chose. » Lara semblait douée pour lire les pensées. Le sous-entendu lui tira un léger rire qui s’échappa d’entre ses dents. Il y avait une poignée d’heures seulement, Clyde était casque sur la tête, en ligne à jouer avec son frère –ou plutôt à lui tirer dessus avec des bazookas. Le monde était d’un petit à Salem… En y repensant, les drames mis à part, son retour était plutôt bienvenu. Cette ville lui avait manqué tout compte fait. Ses paysages, son ambiance, ses odeurs… Et surtout ses inimitables habitants. Une douce nostalgie s’était emparée de lui quand il avait décroché ce stage d’interne à l’hôpital de Cleveland. Travailler de nuit, rien de tel pour vous faire réfléchir durant des heures au sujet d’absolument tout et n’importe quoi –de fait, surtout à n’importe quoi. Peut-être le décès de sa grand-mère était-il écrit ? Peut-être y’avait-il des raisons pour lesquelles Clyde était revenu si tôt ? L’Ohio avait été incapable de le retenir plus longtemps, contrairement à Zach, le frère de la demoiselle qui venait lui rendre visite. Revenant quelques secondes sur ces deux dernières années, Clyde eut un regard lointain, presque absent. En dépit de toutes les catastrophes desquelles elles étaient à l’origine, force est de reconnaître que jamais auparavant il ne s’était senti autant vivre. Il n’était plus question de jeux vidéos ni de formules à faire réciter à sa sœur cadette, mais juste de joyeuses soirées autour d’une bière et avec si possible une fille à la beauté relative pour faire la discussion –intelligence en option. « J’aurais aimé que la secrétaire du proviseur fut l’objet de mon retard, mais j’ai bien peur que mes fantasmes restent inassouvis. » dit-il en chassant le visage de Joannie Limerick de ses pensées, avec laquelle il avait passé un agréable moment.
Revenant à la jeune Eldeguard, Clyde s’aperçut de l’étrange façon dont elle le déviseait. Se retenant de lui demander s’il avait de la salade coincée entre les dents ou une trace de stylo sur la joue, il tenta de faire abstraction de l’air de coincée qu’elle avait pris en plantant son regard dans le sien. Que cherchait-elle à y trouver, exactement ? « Et bien … la saison de natation va reprendre rapidement, alors j'ai repris l'entraînement en intensif, et je fais bosser les filles avant et après les cours. Le problème, c'est que ce matin en me mettant à l'eau, j'ai du glisser, je me suis fait mal à l'épaule en descendant dans le bassin … Je voulais savoir si tu pouvais y jeter un oeil, voire me donner quelque chose pour éviter que ça se reproduise, chauffer le muscle avant l'entraînement, ou un truc du genre ? » Les mots s’étaient déversés de sa bouche comme une coulée de miel, un speech Shakespearien parfaitement rédigé, mais Clapton n’était pas des plus futés et avait mis ses étranges expression faciales sur le compte de son visage de zombie insomniaque et sur la douleur qu’elle devait ressentir. « Je ne peux pas me permettre une blessure, ni la demi-mesure ... » Sourire compatissant avant de se lever de son siège pour s’asseoir sur son bureau et lui faire face. « Tu permets ? » Lentement, il glissa sa main entre son omoplate et son t-shirt et tâta la surface de sa peau avec une douceur toute masculine. « Tu fais toujours de la natation, alors ? Avec toutes les années que tu accumules tu finiras certainement star des bassins. » Il baissa la tête et la regarda droit dans les yeux, avec toujours ce sourire en coin, rassurant. « Je te sens un peu tendue aussi, je me trompe ? » Dans l’attente de sa réponse, il se releva pour feuilleter un énorme bouquin de médecine. Parvenu à parcourir la rubrique Rhumatismes et Chocs musculaires, l’infirmier ouvrit le placard à pharmacie qui renfermait tous ses trésors. « Voyons quelle potion magique je vais pouvoir t’administrer… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ Messages : 148
♣ Date d'inscription : 13/10/2011
♣ Crédits : Poon
♣ Activité : Lycéenne
♣ Bonus : Au milieu du bassin olympique

Book of Shadows
♣ relations:
♣ Complément:


MessageSujet: Re: Shoot the runner! | ft. Lara.   Sam 5 Nov 2011 - 19:14

    Son rire faillit la faire sursauter, et elle dut se morigéner pour garder la tête froide. Qu'était-elle venue faire ici ? Elle aurait du appeler son père pour lui demander si Clyde en était un, il devait le savoir, lui, non ? Il y avait peut-être quelque chose, une méthode pour les reconnaître, un signe distinctif, un truc de chasseur … Elle se sentait seule, depuis qu'il était parti, physiquement, d'abord, évidemment, étant la seule restant à la maison, mais surtout particulièrement désemparée et seule avec toutes ses questions. Il avait l'air embêté de devoir partir, mais la plus embêtée était bien elle-même. Tout le monde semblait avoir décidé de lui faire des révélations, dernièrement, et elle devait juste « deal with that ». Et si d'habitude elle avait un grand self control et n'était pas du genre à s'émouvoir, c'était un peu trop pour elle. Elle avait la capacité émotionnelle d'une cuillère à café, c'était connu et reconnu, elle avait horreur de se prendre la tête, d'avoir des questions sans réponse, et pour l'instant, elle avait le droit à un peu tout ça à la fois. Et au regard vide de l'infirmier qui semblait à des années lumière d'elle, en train sans doute de penser à ce qu'il faisait ce matin … quoi que ce soit. J’aurais aimé que la secrétaire du proviseur fut l’objet de mon retard, mais j’ai bien peur que mes fantasmes restent inassouvis. Les transferts de sang sont moins glamour, c'est sûr. Plus salissants aussi. répondit-elle du tac au tac sans avoir l'air de vouloir dire quelque chose en particulier. Rester détachée, et attentive, c'était la clef. La clef de quoi, elle n'en avait aucune idée. Mais la clef. C'était une certitude.

    Tu permets ? Le fallait-il vraiment ? Elle acquiesça, et le laissant toucher son omoplate, fermant les yeux. Oh non, aucune sensation agréable pouvant la faire frissonner en se disant que si son frère voyait ça, il les tuerait, bien au contraire. Sur ses gardes, elle était tendue, et se faire manipuler par quelqu'un que vous soupçonnez être dangereux, même s'il n'en a heureusement aucune idée n'est pas une perspective des plus agréables. Même si c'est un ami de longue date de votre frère, qui l'assassinerait sans le moindre remord s'il touchait à un seul de ses cheveux, et que d'ailleurs, il faisait la conversation dans ce sens. Peut-être juste pour la mettre en confiance ? Il devait savoir, pour eux. Peut-être. Sans doute. Elle avait fait le lien avec le départ de Zach, alors ...Tu fais toujours de la natation, alors ? Avec toutes les années que tu accumules tu finiras certainement star des bassins. Toujours, il y a des choses qui ne changent pas. Pour la star, on verra … j'ai encore du chemin à faire. Et peut-être un autre plan de carrière. Dit d'un ton neutre, cela passait, mais la menace était sous-jascente. Son attitude la dépassait elle-même. Mue par quelque chose ressemblait à deux gouttes d'eau à de la peur, la peur de l'inconnu, peut-être ? Pourtant, elle ne bougea pas cette fois quand il plongea son regard dans le sien. Je te sens un peu tendue aussi, je me trompe ? La compétition approche, donc forcément. Et ça me tracasse aussi, donc oui, tendue, je suppose. Et un sorcier pratiquant des rituels pas très catholiques avait ses mains posées sur moi il y a quelques secondes à peine, tu m'étonnes que je suis tendue, moron. Et ça ne s'arrangeait pas, elle les sentait, ses épaules, ses muscles, tendus, prêts à se détendre, à se défendre. S'il se sentait piégé, qui savait ce à quoi elle pouvait s'attendre ? Elle ne savait rien de ce qu'un sorcier pouvait faire. Et même s'il avait l'air paisible, à regarder dans cet énorme bouquin ce qu'il allait lui donner, il n'empêchait qu'elle ne savait pas à quoi s'en tenir avec lui. Surtout quand il disait des choses comme : Voyons quelle potion magique je vais pouvoir t’administrer… Potion magique ? Les breuvages de sorcier, ça passe au contrôle anti-dopage? s'enquit-elle dans un petit rire. C'était du délire à l'état pur, cette conversation n'avait ni queue ni tête et il la stressait à parler de potions magiques, à la regarder droit dans les yeux. Qu'essayait-il de lui dire ? Qu'il savait et qu'ils allaient jouer à deux ? Peut-être … que la partie commence dans ce cas. À son tour de l'endormir un peu: Tu as eu Zach récemment ? Ton retour soudain ne lui a pas donné envie de faire la même chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Shoot the runner! | ft. Lara.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Shoot the runner! | ft. Lara.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Secret Garden ::  :: Les salles de classe-