Partagez | 
 

 Touch Of Red ft Meredith

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

♣ Messages : 117
♣ Date d'inscription : 05/10/2011
♣ Crédits : ---
♣ Activité : Professeur d'Art

Book of Shadows
♣ relations:
♣ Complément:


MessageSujet: Touch Of Red ft Meredith   Dim 20 Nov 2011 - 16:14



-
Meredith & Aleusha
I followed something's missing
Self control forcing me down
Whispers consume the air
Above Earth I'm endless




    Aleusha - Et tu vois, c'est à ce moment la qu'il me dit de me déshabillée. Il n'avait jamais stipuler qu'il s'agirait de photo de nu! Et de toute façon, il était évident qu'il ne payait pas assez pour ça ! Au début de ma carrière, j'en ai vu défiler des dizaines des photographes de ce genre la.

    Je hausse les épaules et m’empare de mon verre de champagne. J'en bois quelques gorgées avant de le reposer délicatement sur la table. Une musique lancinante envahi la pièce et les lumières sombres du lieux font danser les ombres. Hors de question d'aller au Marina's Boathouse, bien trop de lycéen y trainent et donc ce n'est vraiment pas l'endroit approprié pour que deux professeures du lycée de Chance Harbor puissent se détendre en toute insouciance. C'est pour cette raison que j'ai emmener Meredith ici. L'endroit est peut être moins joli mais il a le mérite d'être confortable et intimiste. Parfait après notre journée dans la Nouvelle Salem. Je sers de guide à Meredith et j'ai pris soin de lui montrer aujourd’hui certains des lieux clés de l'île...Je ne vis pas à la Nouvelle Salem depuis longtemps mais quand on est habitué à une ville comme New York, on fait rapidement le tour des choses ici. Au départ, je trouvais cela étouffant, mais finalement cela à plutôt quelque chose de particulièrement rassurant. J'adresse un sourire à Meredith avant de reprendre la parole.

    Aleusha - Je ne vais pas te saouler longtemps avec ces histoires de mannequin, mais je me suis retrouvée dans des situations plutôt cocasses.

    Je ris en repensant à cette fois ou ma robe s'est déchirée de manière totalement embarrassante en plein milieu d'un défilé. Je vivais à cent à l'heure à cette époque et je pense que le fait d'avoir ce jour la décidé de continuer à défiler à moitié à poil a en partie fait ma réputation et ma carrière. Ce que l'on voit comme un désastre peut parfois se révéler être une chance...ou l'inverse. Si Meredith à suivi un peut la presse et le monde de la mode, elle doit savoir que j'ai fini en cure de désintoxication. Cela se sait ici à la nouvelle Salem et j'ai du lutter pour qu'on me laisse ma chance et que l'on m'accorde une certaine crédibilité.

    Aleusha - Cela me change beaucoup de vivre ici, mais cela me plait. Et toi tu en pense que de la Nouvelle Salem?

    A cet instant trois hommes entrent dans le bar, ils doivent avoir la trentaine. Pas moches mais plutôt banale. On les remarque aussitôt par leur remarques bruyantes et leur façon de commander en criant de l'autre bout de la pièce. Je secoue la tête et affiche un air désapprobateur alors qu'ils viennent s'installer à la table à coté de la notre. L'un d'eux nous sourit, je lui réponds par politesse mais me concentre aussitôt à nouveau sur Meredith. Je veux que nous ayons l'air occupée, très occupée.

    Aleusha - Alors? Salem?

    Je passe une main dans mes longs cheveux blonds et en ramène une partie devant mon visage afin de mieux dissimuler mes paroles. J'ajoute en murmurant.

    Aleusha - Même ici , il y a ce genre de spécimen ! On y échappe pas !

    Je souris et vide mon verre de champagne.





I can be the queen that's inside of me .
This is my chance to release it...Be brave for you you'll see
I can be the queen you need me to be.
This is my chance to be the dance...Our dream is happening



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ Messages : 135
♣ Date d'inscription : 03/11/2011
♣ Crédits : XXX
♣ Activité : Professeur d'Anglais
♣ Bonus : En Salle d'Anglais

Book of Shadows
♣ relations:
♣ Complément:


MessageSujet: Re: Touch Of Red ft Meredith   Lun 21 Nov 2011 - 11:28

    Et tu vois, c'est à ce moment la qu'il me dit de me déshabillée. Il n'avait jamais stipuler qu'il s'agirait de photo de nu! Et de toute façon, il était évident qu'il ne payait pas assez pour ça ! Au début de ma carrière, j'en ai vu défiler des dizaines des photographes de ce genre la. Non, sérieusement ? C'est dingue, qu'il ait pu penser que ça marche. Enfin, s'il te l'a proposé, c'est sans doute que certaines filles le font. Fou ce qu'on peut faire pour la célébrité. Elle ne disait absolument pas cela pour Aleusha, mais celle-ci devait bien s'en douter. Quand elle l'avait vue pour la première fois, au détour d'un couloir, couverte de peinture, lui souriant et lui souhaitant la bienvenue, Meredith avait cru qu'elle rêvait. Elle restait une fille, elle avait donc évidemment suivi la carrière d'Aleusha. Cependant, elle s'était bien vite reprise. Pas de ça entre elles, elle avait bien compris que l'ex-mannequin voulait refaire sa vie, et donc l'avait prise avec tout le naturel et la gentillesse dont elle faisait naturellement preuve. Les seules fois où elles en parlaient étaient justement quand la professeur d'art lui racontait des anecdotes sur son ancienne vie, qui étaient la plupart du temps, hilarantes, d'autres fois révoltantes. Mais celle-ci avait eu une résonance particulière pour Mer'. Le nu. C'est fou ce que les gens étaient prêts à faire pour de l'argent surtout. Mais ce n'était pas l'objet de l'anecdote, plutôt le sans-gêne des hommes. Ah, ça ...Je ne vais pas te saouler longtemps avec ces histoires de mannequin, mais je me suis retrouvée dans des situations plutôt cocasses. Mais tu ne me saoules pas du tout, la rassura Meredith, plongeant ses lèvres dans le champagne, qu'elle avait pris sur les conseils de son amie. C'est vraiment passionnant. Découvrir l'envers du décor, des paillettes, c'est intéressant ...

    Sirotant doucement cette boisson qui avait un goût d'inédit pour elle, elle sourit. Elle était bien, tout simplement. Sa nouvelle vie commençait vraiment à lui plaire. Enseigner était réellement ce qu'elle aimait, les gens étaient sympathiques, elle avait trouvé une protectrice/guide qui détonnait, et qu'elle appréciait d'autant plus. Elle avait encore passé la journée avec elle, à la suivre dans les quartiers de la Nouvelle Salem qu'elle ne connaissait pas, et s'était laissée conduire ici, ayant retenu d'éviter e Marina's Boathouse pour ne pas rencontrer d'élèves en-dehors des heures de cours. Meredith avait beau les apprécier, elle savait qu'ils se tenaient dans sa classe, mais en-dehors … Elle avait surpris quelques regards, ce n'étaient que des adolescents, bien sûr, mais on n'était jamais trop prudente. La voix d'Aleusha sembla suivre ses pensées : Cela me change beaucoup de vivre ici, mais cela me plait. Et toi tu en pense que de la Nouvelle Salem? Oh et bien ... Elle fut coupée par l'arrivée particulièrement bruyante de trois hommes dans le bar, qui eurent la bonne idée de s'asseoir à la table à côté d'eux. Croisant le regard de l'un d'eux qui leur sourit, les lèvres de Meredith se relevèrent brièvement, avant de détourner le regard, passant une main derrière sa nuque, sous ses cheveux. Elle n'aimait pas les hommes. Surtout les hommes un peu trop sûrs d'eux, comme ces trois-là. Ne pas s'affoler pour rien. Ils n'avaient rien fait. Bien. Pas un problème donc, en plus Aleusha l'aida à en faire abstraction immédiatement.Alors? Salem? J'aime beaucoup. Une petite ville avec beaucoup de caractère, la plupart des gens se connaissent. Juste ce qu'il faut pour vivre, enfin, moi ça me convient parfaitement, c'est ce que je recherchais. Et .. il semble y avoir une histoire, un folklore qui lui donnent un certain charme.

    Elle lui sourit, et continua alors que le professeur confiait, à vois basse: Même ici , il y a ce genre de spécimen ! On y échappe pas ! Je crois que c'est universel, malheureusement. approuva-t-elle en usant du même artifice. Elle vida sa flûte également, avant d'arrêter poliment une serveuse qui passait: Mademoiselle ? Mon amie reprendra la même chose et je prendrai un jus de mangue, s'il-vous-plaît. Réflexe stupide. Mais la proximité des hommes d'à côté lui avaient coupé l'envie de boire, surtout qu'elle pouvait sentir leurs regards les détailler, Aleusha et elle. Enchaîner. L'air occupé. Comment tu t'es décidée à venir ici ? Je veux dire, tu connaissais, la Nouvelle Salem, avant, ou ça a été un hasard ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ Messages : 117
♣ Date d'inscription : 05/10/2011
♣ Crédits : ---
♣ Activité : Professeur d'Art

Book of Shadows
♣ relations:
♣ Complément:


MessageSujet: Re: Touch Of Red ft Meredith   Sam 26 Nov 2011 - 17:58






    Je suis ravie de constater que Meredith ne se fatigue pas de m'entendre parler de mon passer, cela me fait du bien. C'est un bon moyen de m'exorciser que de pouvoir parler de ce qui faisait ma vie d'avant sans que l'on me regarde comme une bête curieuse. Je me dois de rester concentrée sur les détails futiles, je ne suis pas encore prête à prendre le risque d'expliquer ce qu'il s'est réellement passé, quel rôle j'ai joué dans tout ça. Pour tout ce qui est plus profond, plus personnel , je ne m'étale pas . C'est en parlant des détails, en distrayant avec les paillettes que l'ont empêche les gens de creuser pour de vrai. Il n'est pas exclu que je me livre à Meredith dans l'avenir mais pour l'instant je préfère laisser le temps faire les choses. Quelque chose me fait pressentir que Meredith elle aussi cache certains aspects de son ancienne vie, je ne sais pas d’où me sort ce sentiment mais je me trompe rarement lorsqu'il s'agit d'intuition, cela fait partie de mon affinité. Je lui parle alors de la Nouvelle Salem. Je n'ai pas envie de la questionnée sur ce qu'elle pourrait cacher, j'ai déjà si souvent pu gouter à ce traitement, je ne le lui imposerait jamais.

    A l'instant ou Meredith entame de me répondre, les trois hommes s’installent à coté de nous. Elle semble comprendre que j'entame de montrer que nous sommes occupées. Les hommes ont parfois tendance à oublier que nous les femmes, n'avons pas forcément envie de nous faire dragée à toutes heures du jour ou de la nuit. Oui c'est flatteur, mais c'est aussi pesant voir même parfois pénible.

    Meredith - J'aime beaucoup. Une petite ville avec beaucoup de caractère, la plupart des gens se connaissent. Juste ce qu'il faut pour vivre, enfin, moi ça me convient parfaitement, c'est ce que je recherchais. Et .. il semble y avoir une histoire, un folklore qui lui donnent un certain charme.

    Nous pensons la même chose et le fait qu’elle souligne aimer cette petite ville, connaitre tout le monde. Cela ne fait que me conforter dans l'idée qu'elle aussi à en quelque sorte fuit une vie bien plus tourmentée que ce qu'offre Chance Harbor. Le folklore ! Je souris, la sorcellerie c'est l'une des principales raisons de ma venue ici.

    Aleusha - Oui l'histoire et les légendes de cette villes sont fascinantes...effrayantes même pour certaines !

    L'aspect magique et envoutant, oui c'est fascinant mais les sorcières brulées ou pendues au bout d'une corde, je trouve cela bien moins glorieux. Je me passe d'entrer dans les détails et embraye sur les nombreuses "qualités" de la gente masculine, parfaitement représentées à notre droite.

    Meredith - Je crois que c'est universel....Mon amie reprendra la même chose et je prendrai un jus de mangue, s'il-vous-plaît.

    Je hoche vigoureusement la tête et me laisse allée à un rire légèrement dosé.

    Meredith - Comment tu t'es décidée à venir ici ? Je veux dire, tu connaissais, la Nouvelle Salem, avant, ou ça a été un hasard ?

    Cette question, je peux y répondre en ne délivrant encore une fois que ce qu'il faut et en omettant ce dont je ne souhait pas parler pour le moment.

    Aleusha - Mon père m'a trouver ce boulot de professeur d'art, il connait notre très cher directeur. J'avais besoin de changer d'air et c'est tombé au bon moment ! Et toi ? Cela s'est passé comment?

    Je suis intéressée de connaitre la réponse de Meredith. La serveuse reviens vers nous et dépose sur la table notre commande. C'est alors qu'un billet de 20 dollars surgit de nulle part , suivi par la tête d'un des trois hommes qui dépasse de derrière la serveuse.

    Chad - C'est pour moi.

    La serveuse plus qu'occupée, s'empare de l'argent et s'éloigne aussitôt. Le type se contente de nous adresser un clin d'oeil en souriant. Nous pourrions refuser mais cela reviendrais probablement à créer des problèmes. Cela dis en acceptant, il n'en resterons très certainement pas la. Je me mords l'intérieur de la bouche avant de prendre ma décision. Choisir celle qui s’avère la plus simple sur le moment, se dire que je verrai bien plus tard, que j'improviserai en temps voulu...c'est bien mon genre ça. Je lève mon verre vers la table voisine, murmure un merci tout en souriant et fixe ensuite mon regard dans celui de Meredith.







I can be the queen that's inside of me .
This is my chance to release it...Be brave for you you'll see
I can be the queen you need me to be.
This is my chance to be the dance...Our dream is happening



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ Messages : 135
♣ Date d'inscription : 03/11/2011
♣ Crédits : XXX
♣ Activité : Professeur d'Anglais
♣ Bonus : En Salle d'Anglais

Book of Shadows
♣ relations:
♣ Complément:


MessageSujet: Re: Touch Of Red ft Meredith   Dim 27 Nov 2011 - 11:07

    Oui l'histoire et les légendes de cette villes sont fascinantes...effrayantes même pour certaines ! Tu m'en raconterais quelques-unes ? Je t'avoue qu'il faut que je me documente sur le sujet, mais ça m'a l'air passionnant. L'autre jour encore, une vieille dame à la pharmacie me conseillait je ne sais trop quelle boutique pour acheter un collier qui plierait les hommes à mes moindres désirs ... Elle rit, se rappelant qu'elle s'était dit que ce ne serait peut-être pas une mauvaise chose si seulement ce genre d'artefact existait vraiment. Repousser les hommes les plus entreprenants pour e garder que ceux qui n'avaient aucune idée tordue derrière la tête … ce qui était un véritable casse-tête à déterminer, bien évidemment. Elle voulait croire dans le meilleur de chaque personne, mais il fallait bien avouer qu'elle avait beaucoup de mal avec certains. Chat échaudé craint l'eau froide, et elle ne savait plus vraiment à quoi s'attendre. Heureusement que les femmes, elles, ne la laisseraient jamais tomber. C'était l'important. Elle sourit à Aleusha, curieuse de savoir ce qui avait poussé cette ex-mannequin à venir s'enterrer ici, si loin de ce qui avait été, au final, une très grande partie de sa vie. Mon père m'a trouvé ce boulot de professeur d'art, il connait notre très cher directeur. J'avais besoin de changer d'air et c'est tombé au bon moment ! Je vois ! Comme quoi, le hsard fait parfois bien les choses, tu as l'air comme un poisson dans l'eau ici ! Et toi ? Cela s'est passé comment? Peut-être était-ce le champagne, dont elle n'avait pas l'habitude qui lui montait gentiment à la tête, la faisant se sentir particulièrement bien, ou peut-être pas, toujours est-il qu'elle avoua: Tu vas peut-être trouver ça stupide mais … je suis là totalement par hasard. Je voulais trouver un endroit où faire ma vie … alors j'ai déplié une carte, dans un pub crasseux, et j'ai laissé le sort décider. Elle éclata de rire, secouant la tête: Après tout, pourquoi pas, hein ! J'ai juste pris mon pendentif, je l'ai fait tourner au-dessus, et il s'est échoué sur le point représentant cette ville. Effleurant ledit médaillon des doigts, elle eut un haussement d'épaule, se rendant compte à quel point c'était stupide. De son point de vue en tous cas. La notion de pendule, et l'idée même que cet héritage familial put en être un de lui avait jamais effleuré l'esprit.

    La serveuse revint finalement, et Meredith sourit, contente d'avoir quelque chose de non-alcoolisé à ingérer, il semblait finalement que ce soit plus sage d'en rester là. Si elle commençait à passer aux aveux … Oh, c'était une anecdote drôle, qui ferait sans doute rire son amie, après tout cela valait bien certaines qu'elle lui avait racontées sur sa vie de mannequin. Elle allait prendre son verre quand elle manqua de sursauter, alors qu'un des hommes attablés à côté d'elles tendait un billet à la serveuse: C'est pour moi. Et merde. Elle déteste les hommes comme ça. Se permettant d'arriver, comme ça. Ce n'était jamais gratuit. Elle se reprit, se rendant compte du point auquel c'était ridicule. Ils étaient à la table d'à côté, elles étaient deux, il ne pouvait rien lui arriver. Il leur avait offert un verre, elles étaient dans un lieu public, bondé, il n'y avait donc pas à s'en faire. Elle lui accorda donc un sourire avant de prendre son verre duquel elle préleva une gorgée, avant de retrouver les yeux d'Aleusha. Toujours avoir l'air occupé ? Elle sourit, reposant sa boisson pour passer une main dans ses cheveux. Quel succès ! Mais tu dois avoir l'habitude, non ? Je veux dire, tu es une femme magnifique et je suppose qu'avec ton passé, on devait te payer des … choses ? Son discours n'était plus aussi clair qu'avant. Elle commençait à se sentir légèrement mal à l'aise. Et cela avait beaucoup à voir avec le fait que les trois hommes d'à côté les fixaient de façon insistante, en murmurant, un peu comme s'ils faisaient leur marché, les détaillant des pieds à la tête, comme pour les comparer, estimer ce que chacune devait donner. Le regard de Meredith se détourna alors qu'elle ramenait ses cheveux devant la partie du visage qui leur était exposée. Elle n'avait vraiment pas envie de ça. Se faire admirer comme un morceau de viande en étant payé pour ça, quelque part … ça avait un goût amer et infect de déjà-vu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ Messages : 117
♣ Date d'inscription : 05/10/2011
♣ Crédits : ---
♣ Activité : Professeur d'Art

Book of Shadows
♣ relations:
♣ Complément:


MessageSujet: Re: Touch Of Red ft Meredith   Sam 3 Déc 2011 - 21:41






    Meredith - Tu m'en raconterais quelques-unes ? Je t'avoue qu'il faut que je me documente sur le sujet, mais ça m'a l'air passionnant. L'autre jour encore, une vieille dame à la pharmacie me conseillait je ne sais trop quelle boutique pour acheter un collier qui plierait les hommes à mes moindres désirs ...

    Je ris. Je pense savoir de quelle vieille dame elle parle et surtout de quelle boutique. Je hoche la tête en signe d'affirmation que je lui raconterai certaines de ces histoires. Bien évidement, je me contenterai de ce qui se relie à la culture populaire. Je ne sais pas encore quels sont réellement les opinions et connaissances de Meredith au sujet de la sorcellerie. C'est une chose que je me devrai de creuser dans le futur. En toute discrétion et subtilité bien évidemment.

    Meredith - Je vois ! Comme quoi, le hasard fait parfois bien les choses, tu as l'air comme un poisson dans l'eau ici !...Tu vas peut-être trouver ça stupide mais … je suis là totalement par hasard. Je voulais trouver un endroit où faire ma vie … alors j'ai déplié une carte, dans un pub crasseux, et j'ai laissé le sort décider...Après tout, pourquoi pas, hein ! J'ai juste pris mon pendentif, je l'ai fait tourner au-dessus, et il s'est échoué sur le point représentant cette ville.

    J'affiche un air des plus sérieux, intéressée. Je passe fébrilement une main dans mes cheveux et fixe Meredith droit dans les yeux.

    Aleusha - Je ne crois pas au hasard. Certainement pas pour ce genre de chose. Pour moi non plus ce n'est pas non plus le hasard n'y est pour rien, simplement le résultat des fréquentations de mon père. Je ne veux pas t'effrayée mais si tu est ici , cela doit être pour une raison bien précise.

    Oh j'ai l'habitude de passer pour la farfelue de service, la fantaisiste. Il y 'en a certains que cela amuse, d'autres qui s'en moquent et peu qui le prennent au sérieux. Je suis intimement convaincue qu'un pendule sais ce qu'il fait et je dois avouer que tout cela m'ouvre une nouvelle perspective sur Meredith. D'ailleurs cette idée d'utiliser son collier en pendule ne lui est certainement pas sortie de nulle part. Les questions bouillonnent dans mon cerveau mais le petit jeu de notre voisin de la table et de la serveuse à vite fait de me distraire.

    Meredith - Quel succès ! Mais tu dois avoir l'habitude, non ? Je veux dire, tu es une femme magnifique et je suppose qu'avec ton passé, on devait te payer des … choses ?

    Dois je le prendre mal ? D’où me viens cette gêne qui s’insinue en moi et que pourtant je ne ressens pas comme la mienne. Je secoue les épaules alors qu'un frisson imaginaire me glisse le long de la nuque. Je m'empresse de boire une gorgée de champagne, il faut que je sois capable de démêler ce qu'il se passe. Je réponds rapidement et d'un ton un peu trop sec.

    Aleusha - Je n'ai pas pour habitude de me laisser payer...des choses. Il est plus gratifiant de pouvoir se les payer sois même.

    Je pense que je me suis vexée un peu trop vite. C'est probablement du à cette émotion qui me contamine. Je souris à Meredith, je ne veux pas qu'elle prenne mal mes paroles. Je m'apprête à rectifier le tire lorsque notre cher voisin entame de rétablir le contact. Il s'adresse à moi.

    Chad - C'est toi le mannequin ! On t'a vue en petite tenue en couverture de je ne sais quel torchon pour nana.

    J'imagine que cet inculte fait référence à VOGUE ! Un torchon !?! J'inspire profondément à fin de garder mon calme. Je ne dois surtout rien dégager qui puisse exciter les foules. Sous la table, je masse les paumes des mes mains dans des gestes circulaires. L'homme se tourne vers Meredith.

    Chad - Et toi aussi ! J'ai l'impression de t'avoir vue quelque part et pas fort habillée non plus. A moins que je vienne d'en rêver...il est difficile de croire qu'une beauté comme toi soit réelle. Je m’appelle Chad.

    Il tends la main vers Meredith. Je ne peux m’empêcher de glousser devant ce manque cruel d'originalité et de tact dans sa façon d'aborder une dame. Ses potes quant à eux semblent l'encourager avec des chuchotements et coups de coudes pour le moins discrets. J'avoue qu'il ne semble pas bien méchants et je prendrais bien plaisir à rire d'eux et de leur stupidité intérieurement. Cela ferait une belle histoire à raconter. Un moyen de forger notre amitié, de se soutenir entre fille tout en se jouant des garçons. Je relâche toute pression malgré la gêne que je ressent et déclare.

    Aleusha - Elle est bien réelle. Je te le promets. Pas besoin de prendre rendez vous chez le médecin!







I can be the queen that's inside of me .
This is my chance to release it...Be brave for you you'll see
I can be the queen you need me to be.
This is my chance to be the dance...Our dream is happening



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ Messages : 135
♣ Date d'inscription : 03/11/2011
♣ Crédits : XXX
♣ Activité : Professeur d'Anglais
♣ Bonus : En Salle d'Anglais

Book of Shadows
♣ relations:
♣ Complément:


MessageSujet: Re: Touch Of Red ft Meredith   Dim 4 Déc 2011 - 18:35

    Je ne crois pas au hasard. Certainement pas pour ce genre de chose. Pour moi non plus ce n'est pas non plus le hasard n'y est pour rien, simplement le résultat des fréquentations de mon père. Je ne veux pas t'effrayer mais si tu est ici , cela doit être pour une raison bien précise. Oh, tu ne m'effraies pas. C'est vrai que le hasard n'était sans doute pas le seul à guider ma main ... Ses pensées, loin de suivre la question de destin qu'avait vaguement évoqué Aleusha, s'étaient arrêtées sur Sade, tout comme quand elle avait du choisir où aller, et elle se demandait souvent si elle n'avait pas simplement déposé son pendentif sur le point représentant la ville où ele avait passé un temps appréciable à jouer les pigeons voyageurs pour les frères Joyce. Elle ne s'était toujours pas décidée à aller le voir, d'ailleurs. Il faudrait qu'elle le fasse. Finalement, elle confia: Je suis déjà venue en fait … Je connais quelqu'un ici mais … enfin bref. Elle avait légèrement rosi, et joua avec son verre, inconsciemment. Elle se sentait stupide en réalité, peut-être encore plus stupide que cette histoire de collier tournant au-dessus d'une carte. Elle s'était avancée beaucoup en pensant à lui, et c'était présomptueux de sa part de supposer qu'il voudrait d'elle, au moins dans le secteur où il vivait mais … Mais. Se mordillant doucement la lèvre, elle chercha autre chose, et se rendit compte que c'était facile avec les énergumènes à côté d'elles. Ils la dérangeaient, en réalité, vraiment beaucoup, et de plus en plus. Nerveuse, elle se passa une main dans le cou, faisant très légèrement jouer sa nuque de gauche à droite , les yeux rivés sur la table. La réflexion qu'elle fut ne lui plut pas, et elle ne put que comprendre au final qu'Aleusha le prenne mal. Elle avait lancé ça comme ça, et … Je n'ai pas pour habitude de me laisser payer...des choses. Il est plus gratifiant de pouvoir se les payer sois même. Oh, euh oui, désolée, ce n'est pas ce que je voulais dire. Juste qu'on devait te le proposer, pas que tu … enfin … Elle se sentait très bête, et chercha le regard de son amie pour essayer d'estimer l'étendue des dégâts que sa malheureuse réflexion avait pu provoquer. Mais elle fut interrompue par l'homme au billet, qui s'adressa à Aleusha:

    C'est toi le mannequin ! On t'a vue en petite tenue en couverture de je ne sais quel torchon pour nana. Amis de la poésie et de la délicatesse, bonjour. Meredith aurait voulu pouvoir sortir une réflexion intelligente et éclairée pour remettre l'impoli en place, mais à vrai dire, elle voulait surtout se faire oublier en cet instant précis, même si cela laissait à Aleusha l'attention entière de ce personnage, et le soin de s'en débarrasser. Ce n'était pas son terrain de jeu favori, elle avait toujours été une catastrophe avec les garçons, et depuis ce qu'elle appelait mentalement « l'incident Vulcain », c'était encore pire. Cependant, il semblerait qu'elle ne puisse pas se fondre dans le décor. Et toi aussi ! J'ai l'impression de t'avoir vue quelque part et pas fort habillée non plus. Le temps s'arrêta quelques secondes. C'était impossible. Il n'y avait pas tant d'abonnés que ça à ses vidéos. Enfin … si. Elle touchait des bonus conséquents à l'époque. Mais tomber sur l'un d'entre eux dans ce bar … La bouche sèche, elle sentait la panique monter doucement. A moins que je vienne d'en rêver...il est difficile de croire qu'une beauté comme toi soit réelle. Je m’appelle Chad. Soulagement. Fugace, certes, mais soulagement, renforcé par le rire d'Aleusha. Il semblait que ce soit juste une tentative d'approche maladroite et peu originale, l'associant à sa mannequin d'amie, il pouvait tenter de déduire qu'elle l'était aussi. Elle n'avait pas vraiment envie de lui serrer la main, mais ne semblait pas avoir le choix. Il n'avait pas l'air si méchant que ça, surtout d'être un manche en drague, et d'être poussé par ses amis. Elle est bien réelle. Je te le promets. Pas besoin de prendre rendez vous chez le médecin! Effectivement, sourit-elle de concert, et j'ai bien peur que vous n'ayez juste rêvé. Meredith, se présenta-t-elle en lui serrant la main, qui ressembla plus à un effleurement, vu le peu de poigne qu'elle y mit, ainsi que sa promptitude à la lui retirer, comme un songe. Et voici Aleusha, donc, enchaîna-t-elle avant de se tourner vers son amie, se demandant si elle avait encore gaffé en leur donnant son prénom. Elle ne le faisait pas exprès, c'était promis, bien au contraire. Elle essayait juste de se dépêtrer de la situation, qui ne lui plaisait pas du tout. Elle n'avait pas remercié pour le compliment, en réalité, elle voulait juste qu'il retourne à son verre, qu'ils aient eu ce qu'ils voulaient, et qu'ils les oublient. Ils avaient parlé à deux belles femmes, ça pouvait leur faire la soirée, non ? Elle savait bien que non, en réalité. Les hommes voulaient toujours plus. Attrapant son verre et trempant ses lèvres dedans, elle cherchait de quoi relancer la conversation avec Aleusha, ignorant de nouveau le Chad. Mais cela ne semblait plus possible, étant donné qu'il était toujours penché vers elles.







HJ: Si tu veux que je rajoute quelque chose pour avoir plus de jeu, MPote moi =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ Messages : 117
♣ Date d'inscription : 05/10/2011
♣ Crédits : ---
♣ Activité : Professeur d'Art

Book of Shadows
♣ relations:
♣ Complément:


MessageSujet: Re: Touch Of Red ft Meredith   Lun 12 Déc 2011 - 22:47





    Meredith - Oh, tu ne m'effraies pas. C'est vrai que le hasard n'était sans doute pas le seul à guider ma main ...Je suis déjà venue en fait … Je connais quelqu'un ici mais … enfin bref.

    Tout cela m'intrigue et ne fais que conforter mes impressions. La façon dont les joues de Meredith prennent une teinte rosée, indique indubitablement qu'elle cache quelque chose. Je me doutais bien que pour tenter de cerner la jolie blonde il ne faut pas se limiter à se fier aux apparences. Je sens qu'il s'échappe de Meredith une complexe dualité. J'ai bien l'intention de creuser tout cela mais ce n'est pas en me montrant effarouchée que l'on va y arriver! Mais cette tension dans ma nuque me pèse. Oh je me doute bien que cette désagréable sensation viens de quelqu'un proche de moi. Je scrute les alentours. Le barman dans la lune, la serveuse débordée, les piliers de comptoirs, nos voisins pas discrets et peu subtiles et puis Meredith. La voila qui se passe une main dans la nuque...Serait ce elle? Tout en ne le montrant pas le moins du monde, je me concentre, accueille les ondes qui me sont envoyées et oui, elles viennent de pile en face de moi. Serait ce l'évocation du destin et de la raison de la venue de Meredith à la Nouvelle Salem qui la mettent dans cet état? Je me mords l'intérieur de la joue.

    Meredith - Oh, euh oui, désolée, ce n'est pas ce que je voulais dire. Juste qu'on devait te le proposer, pas que tu … enfin …

    Je me doute bien que Meredith ne voulait pas insinuer ce que j'ai bien voulu comprendre. Je lui souris et vide une gorgée de champagne. Ne connaissant pas la raison précise de la gêne de mon amie et collègue , je ne vois pas très bien comment intervenir. Avant de me pencher d'avantage sur la question, Chad reviens au galop. Je remarque le malaise furtif de Meredith alors que Chad évoque la possibilité de l'avoir déjà croisée auparavant. Elle se transforme peu à peu en mystère pour moi et alors que cela pourrait me refroidir, cela m'attire d'avantage vers elle.

    Meredith - Effectivement...et j'ai bien peur que vous n'ayez juste rêvé. Meredith... Et voici Aleusha, donc...

    Je souris et passe une main dans mes cheveux. Je m’apprête à prendre la parole lorsque l'un des amis de Chad me devance.

    Kurt - Moi aussi j'ai l'impression de l'avoir déjà vue et pourtant je pense pas que nos rêves soit connectés. Tu serais pas passée à la tv? Un real tv? Ou un porno? Je sais pas mais...je suis certain que...

    Chad - Arrête un peu d'insister voyons...Ne perturbe pas la colombe, elle pourrait s'envolée...

    Aleusha - Quel gentleman !

    Et le voila qu'il tente de jouer les grands seigneurs, protecteur et rassurant...mon cul oui. Je ris pour moi même tout en fixant le fond de mon verre. Je ne suis pas étonnée que malgré le fait qu'elle lute contre cela, toute l'attention se pose sur Meredith. Les hommes se comportent étrangement avec moi, c'est certainement du à la célébrité. Certains me craignent et d'autres pensent avoir déjà tout vu et tout savoir sur moi à l'avance. Je me sens spectatrice et malheureusement ce spectacle manque cruellement d’intérêt. Je baille à l'instant ou Chad reprends la parole.

    Chad - Mettez fin à nos souffrances les filles ! Dites nous que vous êtes célibataire et disponibles.

    Chad pose sa main sur l'avant bras de Meredith. J'hésite entre éclater de rire ou me lever et partir en entrainant Meredith à ma suite. Je me contente de boire une une nouvelle gorgée de champagne.







I can be the queen that's inside of me .
This is my chance to release it...Be brave for you you'll see
I can be the queen you need me to be.
This is my chance to be the dance...Our dream is happening



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ Messages : 135
♣ Date d'inscription : 03/11/2011
♣ Crédits : XXX
♣ Activité : Professeur d'Anglais
♣ Bonus : En Salle d'Anglais

Book of Shadows
♣ relations:
♣ Complément:


MessageSujet: Re: Touch Of Red ft Meredith   Mar 20 Déc 2011 - 9:06

    Le sourire d'Aleusha la réconforta quelque peu: elle ne l'avait pas blessée, finalement. Vague de soulagement. Elle appréciait bien trop la jeune femme pour supporter l'idée de se la mettre à dos, et ce n'était pas seulement parce qu'elle avait peur de se retrouver seule face à ces trois olibrius. Même pas du tout en fait. Aleusha avait été un de ses points de repère quand elle était arrivée, et la perdre alors qu'elle essayait tout juste de reprendre pied serait une horreur. Elle lui renvoya son sourire, une moue légèrement désolée, et se promit de faire plus attention pour ménager les sentiments de son amie. Après tout, ce n'était pas parce qu'elle parlait fort, avait toujours une anecdote amusante et semblait laisser glisser sur elle ce que les autres disaient et pensaient que c'était forcément le cas. Elle veillerait à ce que ça ne se reproduise pas. D'ailleurs, elle se demandait comment elle vivait le fait qu'on évoque son ancienne vie, enfin, quand elle ne le faisait pas elle-même, quand c'était des gars qui avaient visiblement le profil pour s'être disons fait plaisir en regardant un de ses magazines qu'ils qualifiaient aujourd'hui de torchons pour nana. Ne soyez pas choqués, elle avait eu un grand frère, et pas des plus fins, dans un temps qui ne lui semblait pas si lointain, elle savait de quoi elle parlait … D'ailleurs l'analogie qu'elle venait de faire entrer ces hommes et son frère étaient loin de la rassurer, vraiment. Comme si elle avait besoin de ça en plus. Mais le sujet du fait qu'on l'ait vue nue ou pas commençait à se faire oublier, elle allait peut-être pouvoir commencer à respirer plus librement. Ou pas, en fait.

    Moi aussi j'ai l'impression de l'avoir déjà vue et pourtant je pense pas que nos rêves soit connectés. Tu serais pas passée à la tv? Un real tv? Ou un porno? Je sais pas mais...je suis certain que... Le mot porno manqua de la faire tressaillir. Ou ne manqua pas, elle n'aurait pas su dire. Cela passerait sans doute juste pour une réaction de jeune fille parfaitement bien élevée qui n'avait jamais rien eu à faire avec l'industrie érotico-pornographique et en était choquée, ou juste offusquée. Forcément. On lui aurait donné le bon Dieu sans confession, lui avait dit en la rencontrant un des actionnaires du site, rien à voir avec son regard de « tigresse en furie » sur les photos ou les vidéos. Elle se passa la main dans les cheveux, heureusement pour elle, l'autre fut coupé dans son envolée lyrique par le fameux Chad. Arrête un peu d'insister voyons...Ne perturbe pas la colombe, elle pourrait s'envoler... Qui jouait les chevaliers servants. Bien, au moins, elle préférait ça, quelque part. Naïve, naïve et si douce Meredith ? Non, elle ne se berçait pas exactement d'illusions non plus, mais disons qu'elle préférait qu'il se prenne pour un poète plutôt qui renchérisse en parlant de nudité ou de films devant lesquels … Bref. Relevant les yeux vers Aleusha, elle eut un léger sourire à la réaction de celle-ci: Quel gentleman ! Elles étaient d'accord. Meredith se contenta de rire doucement, pensant qu'elle aurait sans doute aimé pouvoir s'envoler. Mais la tension était redescendue d'un cran, alors peut-être que finalement, ça allait bien se passer. Utopie, quand tu nous tiens … Alors qu'elle s'apprêtait à dire quelque chose à son amie, qui bâillait ostensiblement, elle eut le souffle coupé par une main se posant sur son bras, comme une chape de plomb s'abattant sur elle. Un frisson parcourut son épiderme, et elle pria silencieusement pour qu'il ne prenne pas ça pour du désir: Mettez fin à nos souffrances les filles ! Dites nous que vous êtes célibataire et disponibles. D'accord. Panique à bord. Maintenant. Ses joues avaient pris une légère teinte rosée qui serait sans doute allée mieux à une adolescente gênée qu'à une jeune femme de son physique. Elle le savait, on lui avait déjà fait la réflexion. Relevant les yeux vers Aleusha, elle cherchait une solution pour se sortir de là. Inventer une rupture récente ? Un petit ami jaloux qui l'attendait effectivement ? Et bien pour tout dire ... « J'ai déjà quelqu'un en vue, c'est d'ailleurs en partie pour ça que je suis venue m'enterrer ici ? D'ailleurs il m'obsède tellement que je devrais me lever et aller le voir sans plus de délai ? » Pas vraiment. On allait tourner ça autrement, on allait dire quelque chose … Et soudain, elle ne sut pas trop pourquoi? Un vieux réflexe de l'université, quand sa meilleure amie et elle se faisaient draguer par des mecs relous. Un truc vieux comme le monde, qui marchait plutôt pas mal en temps normal: ... on est ensemble. Avec un grand sourire. Ouah. Oui. La palme du grand n'importe quoi est décernée à … Meredith Keating ! Bravo, on l'applaudit bien fort. Elle chercha l'appui d'Aleusha non sans avoir tourné son regard vers le troisième (Josh) qui venait d'ouvrir la bouche en grand en laissant échapper un: Ah bah putain ! et sa langue pendante sans aucun doute. Mer' ? Deux filles ensemble, ça fait fantasmer les mecs, ça t'a jamais rien dit ? Oui, certes, mais bon, ils allaient arrêter, non ? En même temps, son sourire était tellement large car tentant de dissimuler sa gêne qu'elle pouvait juste être en train de se moquer ouvertement gentiment d'eux. Aleusha … Help !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ Messages : 117
♣ Date d'inscription : 05/10/2011
♣ Crédits : ---
♣ Activité : Professeur d'Art

Book of Shadows
♣ relations:
♣ Complément:


MessageSujet: Re: Touch Of Red ft Meredith   Mer 28 Déc 2011 - 14:56



    Anesthésiée par l’ennui, je sent mes sens en alerte. J'ai envie de jouer mais cela pourrait se révéler dangereux, surtout que je ne sais pas réellement dans quel sens mener la danse pour que les choses ne tourne pas mal. Certes j'exacerberais bien les émotions autour de moi, histoire de rigoler un peu mais mon instinct, quelque chose en moi, m’indique que c'est une mauvaise idée. Le cocktail pourrait se révéler explosif si leur désir augmentait de manière exponentiel pour finalement m’amuser à la réduire à néant mais Meredith me semble mal à l'aise et je ne peux prendre le risque d'augmenter au passage son sentiment de gêne. Si seulement je savais parfaitement cibler mon pouvoir, il ne me poserait pas autant de problèmes. Lors de tête à tête je contrôle tout ou du moins... je ME contrôle ! Mais au plus les gens autour de moi sont nombreux au plus le risque de manquer la cible grandit. Alors pourquoi je ressent cette envie de frissons, de danger? Pourquoi ne pas me contenter de tenter de calmer tout le monde? Peut être parce que ma vie est trop calme ces derniers temps! Que les excès me manquent et que Leandre m'enferme dans ce schéma d'éternel recherche de la querelle. Je me mords l'intérieur de la joue mais je suis aussitôt distraite par ce sentiment qui m'envahis. Serait ce la panique?!? Je lève les yeux vers Meredith et je vois que Chad à poser la main sur son avant bras...Vu la vague d’émotions que je viens de ressentir je m’attendait au moins à ce qu'il lui ai mis la main au panier ! Mais rien de cela! Sa main effleure délicatement le bras de mon amie. Je penche la tête sur le coté et fronce les sourcils.

    Chad - Mettez fin à nos souffrances les filles ! Dites nous que vous êtes célibataire et disponibles.

    Meredith me cherche du regard. Serait ce un appel à l'aide? Je me contente de lui sourire et de m'apprêter à répondre tout simplement que malheureusement pour eux deux hommes costauds et bien montés nous attendant sagement au coin du feu mais Meredith prends les devants et je ne me risque pas à la contredire...si nous voulons être crédibles, nous ne pouvons pas toutes deux balancer des excuses différentes au même moment!

    Meredith - Et bien pour tout dire ... on est ensemble.

    Je me retiens d'éclater de rire ! Je ne me suis plus servie de ce genre d'excuse depuis...une éternité. Lorsque l'on est jeune et innocente on espère que ça peut se montrer efficace mais le plus souvent soit cela tourne mal soit cela laisse place à des commentaires encore plus vulgaires. L'homosexualité en excite certains, en dégoute d'autre...Nous somme dans une petite ville, il ne faut pas l'oublier et les esprits ne sont pas aussi ouverts que à New York par exemple. Je pense que la pire des réactions face à cela est pourtant...

    Josh - Ah bah putain ! .....C'est probablement que vous n'avez jamais gouter à une bonne queue de toute votre vie...Quel gâchis.

    P-a-t-h-é-t-i-q-u-e! J'affiche un air désapprobateur. Ils commencent réellement à me gonfler. Ok Meredith à eu la mauvaise idée de leur balancer cette excuse mais ce n'est pas sa faute si ces mecs sont aussi stupides que des brosses à chiotte. J'avale la fin de mon verre de champagne alors que Chad en profite pour coincer Meredith contre le mur, appuyant son corps contre le sien et la coinçant sur sa chaise.

    Chad - Josh à raison ! Moi je peux te faire changer d'avis. Tu voudra plus jamais d'un vagin de toute ta vie après une nuit avec moi...Ma déesse.

    Je m'apprête à intervenir alors que Kurt viens enrouler ses bras autour de mes épaules et me colle un baiser aux relents d'alcool au coin de la nuque. Grrr ! Je ne supporter pas que l'on tente d'abuser d'une femme ou de qui que ce soit d'ailleurs ! Sa main glisse vers mon décolleter ! S'en est trop ! je voudrais aider Mer mais je dois d’abord me débarrasser de Kurt. Je pousse son corps contre moi, son torse contre mon dos, je m'approche de son oreille et je me concentre pleinement sur lui. Je fais mine de le cajoler mais je lui envoie de la peur, il doit sentir en lui s’insinuer le sentiment que si il reste ici , sa vie est danger. Que il doit partir , fuir au plus vite. Je me concentre sur lui en priant pour que mes ondes ne s’échappent pas trop autour de moi. Si tout se passe bien, dans quelques instants, Kurt va déguerpir comme un lapin !







I can be the queen that's inside of me .
This is my chance to release it...Be brave for you you'll see
I can be the queen you need me to be.
This is my chance to be the dance...Our dream is happening



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ Messages : 135
♣ Date d'inscription : 03/11/2011
♣ Crédits : XXX
♣ Activité : Professeur d'Anglais
♣ Bonus : En Salle d'Anglais

Book of Shadows
♣ relations:
♣ Complément:


MessageSujet: Re: Touch Of Red ft Meredith   Mer 28 Déc 2011 - 21:22

    Elle vit dans les yeux d'Aleusha qu'elle avait commis une erreur. Elle n'y pouvait rien, elle n'avait pas réfléchi, elle avait dit la première chose qui lui passait par la tête. C'était la faute de ce Chad, qui avait sa main sur elle, qui la regardait aussi intensément, bref, dont toutes les parties du corps hurlaient « je te veux », oui, surtout la centrale, ce qu'elle indentifia d'un simple coup d'oeil. Quelle merde. Elle voulut s'excuser d'un regard mais n'y parvint pas, elle la suppliait plutôt de faire quelque chose, et rapidement, mais elle ne répondit pas à ses prières, ou en tous cas, pas si rapidement, parce que ses messieurs avaient déjà choisi comme réagir à la nouvelle et ce n'était pas du tout, du tout ce à quoi elle s'était attendue, bien au contraire: Ah bah putain ! .....C'est probablement que vous n'avez jamais gouter à une bonne queue de toute votre vie...Quel gâchis. Oups. Oui, non, il ne fallait pas partir comme ça. Elle aurait bien sorti que justement, si, mais ça avait suffi, mais elle sentait qu'elle allait s'enfoncer, donc elle préféra fermer sa bouche. Sois belle et tais-toi, si on lui avait dit un jour qu'elle s'enjoindrait de suivre ce précepte machiste, elle ne l'aurait sans doute jamais cru. Mais là, ça semblait de bon ton. Voyant Aleusha siffler la fin de son verre, elle voulut faire de même avant de se rappeler que malheureusement, elle ne trouverait pas de courage au fond de celui-ci, étant donné qu'il s'agissait d'un simple jus de fruit. Merde. Enfin, il valait peut-être mieux qu'elle soit en pleine possession de ses moyens. Quoique … cela aurait peut-être désinhibé une partie d'elle, lui aurait donné la force d'arrêter cette mascarade et de partir … mais là, elle se sentait juste toute petite, et complètement démunie. Surtout quand Chad bougea.

    Elle le vit du coin de l'oeil, sentit sa main se déplacer. Loin de se détendre en sentant le contact s'arrêter, elle se crispa au contraire bien plus en voyant qu'il se déplaçait vers elle. Il s'était levé, et, profitant du fait qu'elles étaient assises, il la coinça contre le mur, pressant son corps contre le sien. Il sentait l'alcool, et elle se prenait toute son excitation en pleine face … et pas que. Il avait passé ses mains autour d'elle pour plaquer la bosse visible sous son pantalon contre elle. Elle retint un hoquet de dégoût. Elle avait peur, elle était complètement paniquée. Elle voyait Vulcain à sa place, et elle était en train de perdre le peu de moyens qu'elle avait habituellement face à un homme qui la désirait. Josh a raison ! Moi je peux te faire changer d'avis. Tu voudras plus jamais d'un vagin de toute ta vie après une nuit avec moi...Ma déesse. Je … ne suis pas intéressée, vraiment. Il fallait qu'elle se taise, bon sang, qu'elle se taise. Il approcha ses lèvres des siennes, avant de piquer vers son décolleté. Elle tenta de se dérober, mais il fut plus rapide. Le contact la révulsa. Elle tourna son regard vers Aleusha, mais elle avait été de son côté prise d'assaut par Kurt. Malgré sa première moue dégoûtée, elle la vit le prendre contre lui … Ne comprenant absolument pas ce qui se déroulait sous ses yeux, elle sentit la panique gagner de plus en plus de terrain, alors que Chad commençait à promener ses mains sur elle. Elle tenta de le repousser, une fois. Il vacilla légèrement avant de retomber quasiment sur elle, les mains en avant, évidemment, qui la prirent par la taille. Elle se rendit compte qu'elle était au bord des larmes. Ses poings posés sur son torse, elle tentait de l'éloigner, mais il avait beaucoup plus de force qu'elle.

    Ce fut à ce moment-là que Kurt, juste derrière, commença à changer de tête. Sous les yeux de Meredith, il pâlit, violemment. Il commença à trembler, ses yeux se révulsant. Paralysée, Mer' ne put qu'assister à la scène. Comme Aleusha était près de son oreille, elle se demanda bien ce qu'elle avait pu lui dire. Josh l'avait vu aussi, et s'étrangla à moitié, alors qu'il essayait de tirer sur la manche de Chad pour attirer son attention. Kurt s'était détaché d'Aleusha et avait déjà quasiment attrapé son manteau. On aurait dit qu'il avait vu un fantôme ou quelque chose comme ça. Cette inattention avait valu à Meredith de laisser Chad s'aventurer entre les plis de son chemisier. Elle lui attrapa les poignets et tenta de les tirer en arrière. Il commençait à s'énerver: Mais arrête de résister … Tu vas adorer, j't'assure ... Non ... laisse-moi ! Elle avait la force d'une mouche en colère. Elle avait bien trop peur pour arriver à quoi que ce soit d'efficace. Et l'autre le sentait, et continuait à essayer de gagner du terrain ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ Messages : 117
♣ Date d'inscription : 05/10/2011
♣ Crédits : ---
♣ Activité : Professeur d'Art

Book of Shadows
♣ relations:
♣ Complément:


MessageSujet: Re: Touch Of Red ft Meredith   Mar 3 Jan 2012 - 23:55







    Tout ce petit manège est en train de mal tourner. J'aurais du le sentir venir et je peux entendre Meredith tenter de se défendre à un mètre à peine de moi. Je ne comprends pas vraiment pourquoi elle ne se montre pas plus ferme, elle lutte mais elle parait également tétanisée. Comme si quelque chose l’empêchait d'être totalement maitresse d'elle même. Je ne comprends pas que personne ne bouge dans ce putain de bar, que personne ne viennent à notre secours ! Le monde me dégoute et c'est bien pourquoi la plupart du temps, je ne compte que sur moi même. Je n'ai pas le temps de m'occuper d'elle. Chaque chose en son temps. Toutes mes émotions et mon attention concentrée droit sur Kurt et le voila enfin qui se décolle de moi et bondi comme si le diable le pourchassait. Sans un mot il disparait hors du bar, il ne se souviendra probablement jamais de ce qui l'a poussé à partir. Josh affiche une tête de six pied de long. Je me contente de lui sourire. Si je ne gère pas tout cela correctement, si je m'emmêle les pinceaux, tout peux se retourner contre moi. Je déclare alors...

    Aleusha -T'inquiète Josh...Il m'a simplement dis se souvenir d'un truc super important qu'il avait à faire.

    Je vois Meredith repousser Kurt,et lui demander vainement de la lâchée. Je sens l'excitation et l’énervement qui monte en ce dernier. J'inspire et me retiens de pas bondir par dessus la table pour lui clouer ses couilles au mur. J'expire, me lève et contourne la table tout en laissant mon doigt glisser le long de la nuque de Josh qui se trouve aussitôt amadouer. Je le contourne et m'approche de Chad dont j'enroule la taille de mes bras.

    Aleusha - Alors mon mignon, tu n'as rien en réserve pour moi ? Je pensais qu'un mâle comme toi aurait suffisamment de talent que pour gérer deux demoiselles à la fois...

    Je lui adresse un clin d'oeil et me glisse entre lui et Meredith. Il à l’œil lubrique...Dans un premier temps, je glisse une main vers l'arrière et la place pile sur le ventre de Meredith . J'adresse à Chad des regard langoureux et évocateurs mais je ne touche que Meredith. Je lui envoie de l'apaisement, du calme...elle doit subitement se sentir en sécurité, anesthésié comme enveloppée d'une couche de coton soyeux. J'inspire et me concentre alors sur Chad. Je glisse la main à son entre jambe, je regarde ensuite Josh et déclare...

    Aleusha -Si nous allions régler tout cela dans un endroit plus calme...

    Je serre fermement les doigts de Meredith et l'entraine à ma suite. On pourrait croire que nous serions plus en danger seule face à eux dans une ruelle sombre mais de toute façon personne ne bouge le petit doigt ici et en comité plus restreint je serais plus apte encore à gérer mon pouvoir. J'inspire et entraine Meredith à ma suite. Josh et Chad nous suivent de près , de trop près...tout en se tapant dans la main comme si il venaient de gagner une partie de fléchette. Pathétique.







I can be the queen that's inside of me .
This is my chance to release it...Be brave for you you'll see
I can be the queen you need me to be.
This is my chance to be the dance...Our dream is happening



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Touch Of Red ft Meredith   

Revenir en haut Aller en bas
 

Touch Of Red ft Meredith

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Secret Garden ::  :: Le Port de la Nouvelle-Salem-