Partagez | 
 

 I don't wanna die, I just don't wanna cry - ft. Eleo'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

♣ Messages : 58
♣ Date d'inscription : 26/12/2011
♣ Crédits : Gemly
♣ Activité : Lycéen


MessageSujet: I don't wanna die, I just don't wanna cry - ft. Eleo'   Sam 7 Jan 2012 - 20:41

Un soir normal, d'une journée normale, dans une ville normale. Euh non, attendez, on recommence tout, on est à la Nouvelle-Salem, c'est pas crédible. Aujourd'hui était pourtant une journée type de ma vie : je m'étais engueulé le matin avec ma sœur pour le paquet de Chocapics, avais passé une journée absolument crevante au lycée. Entre mon poste de président du conseil des élèves et ma place dans l'équipe de natation, j'avais du mal à garder la tête hors de l'eau, pardonnez-moi du jeu de mots. C'est pour ça que ce soir je n'avais pas envie de l'habituelle soirée déprimante où je m'engueulerais de nouveau avec ma sœur pour une raison X ou Y et où finalement on se réconcilierait autour d'un bol de Chocapics puisqu'on ne cuisine pas depuis que grand-père est parti à cause de nos éternelles disputes. Déprimant de savoir exactement les grandes lignes de sa journée avant même qu'elle ait commencé. Mais on est à Salem les gens, il y a des surprises tous les jours et comme je n'avais pas encore eu celle d'aujourd'hui j'avais décidé de partir en balade nocturne après les cours, préférant laisser Joyce rentrer seule avec la voiture, même si ca ne devait pas être une idée si formidable au fond, Dieu seul savait ce qu'elle était capable d'en faire.
Je m'en étais donc allé dans les rues de la ville, ne sachant pas trop ce que je cherchais. Ma mauvaise conscience des mauvais jours, je la sentais qui essayais de refaire surface, et il valait mieux que je sois loin de la maison dans ce cas là, tout seul, quelque part. Pourquoi avais-je mauvaise conscience ? Et bien parce que j'étais un sorcier. Je savais que certains en étaient fiers, que d'autres adulaient les pouvoirs. Mais moi je les détestaient. Ceux de ma mère avait détruit ma vie le jour où sa colère avait réduit mon père en marre de sang dans le salon familial. J'avais honte d'être comme elle, pire de l'être parce qu'elle l'était. Pour mon plus grand malheur, j'avais tendance à être plus prompt à faire accidentellement de la magie quand j'étais dans ce genre d'état dépressif, je m'en était vite rendu compte, quand du feu se propageait un peu partout sur mon passage. Mais ça, c'était mon grand secret, personne d'autre que ma sœur ne savait que j'étais un sorcier, et c'était bien mieux comme ça, j'avais tellement honte.
Donc j'étais là, arpentant les rues à la recherche d'un je-ne-sais-quoi pour pimenter ma vie qui tiendrais mon esprit à l'écart de la magie. A marcher comme ça, sans but précis, j'avais fini par me retrouver dans mon endroit préféré de la ville : le port. Car oui, même si le sorcier en moi semblait particulièrement apprécie le feu, le Caleb normal qui me tenait temps à cœur avait paradoxalement une affinité particulière avec l'eau. Mais il n'y avait pas que ça, l'endroit était particulièrement joli, un cadre de carte postale avec ses longues jetées en bois qui avançait vers la mer comme des langues géantes qui désiraient se perdre dans les eaux sombres. Je me dirigeai vers la plus reculée, loin de l'agitation qui régnait encore ici malgré l'heure tardive. Une fois au bout, je m'approchai au maximum du bord, écartant les bras afin d'offrir la plus grande prise possible au vent qui agitait mes cheveux. Un regard extérieur aurait pu croire que cette manœuvre était destinée à mettre fin à mes jours, mais c'était loin d'être le cas. Placé ainsi, je ressentait les embruns de la mer, cette odeur si particulière que l'on ne retrouvait nulle part ailleurs, le vent soufflait fort et ajouté au claquement des vagues contre les piliers en bois qui faisaient trembler toute la structure, me donnait l'impression de voler. Toutes mes pensées partaient au loin, bien loin, me laissant là, pour une fois, serein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ Messages : 121
♣ Date d'inscription : 10/12/2011
♣ Crédits : Tumblr, bazzart, google image.
♣ Activité : Lecture, Musique, Ecriture, Sorcellerie...
♣ Bonus : New Salem

Book of Shadows
♣ relations:
♣ Complément:


MessageSujet: Re: I don't wanna die, I just don't wanna cry - ft. Eleo'   Dim 8 Jan 2012 - 10:45

&

I’m gonna marry, the night
I’m not gonna cry anymore
I’m gonna marry, the night
Leave nothing on this street to explore

..................................
-Eléonore, reviens ! C'était pour ton bien !
La voix de sa sœur s'éleva dans le silence religieux qui régnait. Seuls le clapotis de l'eau et le grincement des planches usés qui ornaient le pont pouvaient s'entendre. Mais bien sûr, Gwenn avait la fâcheuse tendance à casser l'ambiance.
-Vas te faire voir ! Faut te faire soigner ! Et j'en ai rien à battre, ok ?!
Comment avait-elle put douter d'elle ? C'est sa sœur tout de même ! Il faut te purifier tu sais que Papa pratiquait la magie noire et... avait-elle dit alors que quelques secondes plus tôt, elle avait brandie une dague sur sa main. Je sais ce qu'il a foutu merci ! Et que tu crois que je vais être pareil, ça, tu vois ça me désole ! C'était sa sœur quoi ! Elle ne pouvait pas croire que la petite Eléonore allait pactiser avec n'importe quel gros con sortit de l'enfer ! De plus, la magie est ce qu'elle déteste le plus au monde. Certes, elle ne peut pas la nier, mais elle peut diminuer les risques. Eléonore utilise la magie qu'à petite dose et qu'en cas d'extrême urgence, alors il n'y avait pas à s'inquiéter nom de Dieu ! Elle était sérieuse et responsable. Elle savait ce qu'elle faisait et quel chemin elle prenait.
-Eléonore ne m'oblige pas à utiliser les grands moyens !
Elle savait ce que cela voulait dire. Gwenn voulait utiliser la magie contre elle. Et bien qu'elle le fasse ! Eléonore avait l'habitude de ce genre de dispute qui finissait par une ou plusieurs taches de sang sur les habits, et elle n'en avait plus peur. Eléonore se retourna, les sourcils fronçaient, les bras en l'air.
-Mais je m'en fous ! Tu comprends pas ! Utilise la ta magie de merde ! Mais laisse moi en paix !
Puis elle se retourna d'un trait, et continua sa marche. Elle ne savait pas où elle allait exactement, mais elle s'en fichait de ça aussi, tant qu'elle s'éloignait de cette folle tout allait bien. En vérité, Gwenn et Eléonore s'entendaient très bien, même trop bien, mais lorsqu'il s'agissait de magie ou de n'importe quoi qui puisse déclencher une dispute, il fallait mieux se tenir éloigné des deux jeunes filles... Le plancher grinçait sous ses pas, et les vagues prenaient de la hauteur autours d'elle. Ça y est, il fallait qu'elle se prépare à lutter. Chose qui était assez facile... Alors qu'elle accélérait la marche, une vague gigantesque se dressa devant elle, cassant le plancher au fur et à mesure. Les fissures se rapprocher de la petite sorcière, et bientôt, elle allait tomber dans l'eau et sans doute se noyer si sa sœur était encore en colère. En effet, elles tiraient toutes les deux de la magie noire, et lorsque de fortes émotions les submergeaient, leur côté sombre remontait à la surface. Le vent s'était levé lui aussi, et fouettait le visage de la jeune fille. Elle, elle était là, immobile, prête à se défendre. Sa tête baissé et ses yeux lançant des éclairs, elle fit un pas en avant. Chose qui était complètement stupide pour un pauvre petit mortel, car le plancher allait tomber à un moment ou un autre. Mais Eléonore avait confiance en elle sur ce coup.
-C'est ce que je disais t'es complètement conne... murmura-t-elle. Sans doute ce message s'adressait à sa sœur ou à elle-même, qui sait ce qu'elle préparait. Le bruit était sourd et immense. Si l'on fermait les yeux, on pouvait s'imaginer, sur un bateau, luttant contre une tempête. L’écume bouillait au dessus de l'eau, la pleine lune se reflétait dedans, les bulles remontaient à la surface, et l'eau essayait d'échapper à la force invisible qui la dressait. Eléonore avait peur, certes, elle savait que sa sœur pouvait être adorable comme cruelle, mais elle essaya de lutter contre ceci. La panique se transforma rapidement en puissance...
-Laisses...
La vague avait l'air de bouillir, et de la vapeur s'en échappait.
-...moi...
L'eau s'agita de plus en plus.
-...tranquille !
Le mur transparent qui l'empêchait d'avancer éclata, et en s'écrasant sur la mer, forma d'autres vagues plus agités les unes que les autres, ce qui fit remuer tout les bateaux d’affilé.
Sans même se retourner pour savoir si sa sœur n'était pas en train de résister à la provocation, elle commença à presser le pas jusqu'à courir loin de ce maudit pont. Elle ravala ses larmes et recommença à marcher normalement quand elle se rendit compte qu'elle était assez loin de Gwenn. La lune se reflétait dans ses yeux bleus, et le vent semblait s'être calmé, tout comme elle d’ailleurs. Malgré ce petit malentendu, la soirée semblait être des plus banals...Les étoiles tapissaient le Ciel qui avait pris une couleur bleu foncé voir presque indigo. Les rues, quant à elles, étaient vides. Les lampadaires semblaient éclairer qu'un coin du chemin. Ils n'ont jamais marché de toute manière...Eléonore prit ses écouteurs et se détendit lorsqu'elle entendit enfin de la musique dans ses oreilles. Cela changeait des cris et des déchainements de l'eau. Se sentant à l'aise, vu que personne ne la regardait, elle commença à fredonner de sa voix claire, avant de commencer à faire quelques pas chassés tout en suivant le rythme. Elle attrapa un lampadaire et tourna autours, puis rejoins de nouveau le chemin et continua sa route, dansant, chantant, sautant et secouant ses cheveux blonds éclairaient par les rayons de la pleine lune. Elle se sentait bien la nuit, quand tout le monde étaient à la maison, dinant ou regardant la télé. Elle, elle aimait bien sortir et se déchainer. C'était sa manière à elle d'exister, de vivre et enflammer, de sa présence, les routes et ruelles avec, pour seuls spectateurs, les ombres. Enfant de la nuit, Fille des ténèbres ! Elle dansait avec ses amis, brillait sous les étoiles, et chantait avec la lune. Alors qu'elle passait à côté de la mer, elle remarqua au loin, à l'autre bout d'un pont, une silhouette. Enlevant ses écouteurs, elle se rapprocha du pont en question. Elle qui croyait qu'elle était seule ! En quelques secondes elle se rendit compte que la personne voulait se suicider, sinon, pourquoi serait-elle si proche du bord ? Sentant l'adrénaline l'envahir, Eléonore courut vers la silhouette. Mourir alors que la vie n'est même pas achevé, c'est horrible ! Il fallait qu'elle l'aide. Elle courait, fixant la silhouette, essayant d'aller le plus vite possible pour qu'elle ne s’échappe pas entres ses doigts, mais alors que son regard s'accrochait à l'ombre devant elle, elle ne remarqua pas qu'une planche s'était levée, et en parfaite idiote, elle fonça et se ramassa, telle une magnifique crêpe, parterre.
-Merde !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

I don't wanna die, I just don't wanna cry - ft. Eleo'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Secret Garden ::  :: Le Port de la Nouvelle-Salem-