Partagez | 
 

 INTRIGUES Ϟ et les évènements s'enchaînent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Life's a bitch until you die

♣ Messages : 573
♣ Date d'inscription : 03/10/2011
♣ Crédits : © sail away
♣ Activité : mythomane à temps plein.

Book of Shadows
♣ relations:
♣ Complément:


MessageSujet: INTRIGUES Ϟ et les évènements s'enchaînent.   Jeu 9 Fév 2012 - 16:52

Intrigue 1 (terminée)
Nuit d'Halloween © le staff de TSG, copie interdite.

Le bruit mât d'une chute, le froissement d'une feuille de papier... les membres du coven Lacertae ne prirent pas le temps d'échanger un regard avant de se concentrer pleinement sur ce que leur chef venait de placer au centre du cercle qu'ils formaient. À première vue c'était un simple ouvrage usé jusqu'à la trame, à la couverture jaunie par le temps et à la reliure en lambeaux. Mais à vrai dire, il s'agissait moins d'un livre que d'un amas de feuilles dont la texture rappelait celle du parchemin vieilli, et il fallait être aveugle pour ne pas s'étonner à la simple vue du titre qui en ornait la première page : « Prophéties ».

« Tu as déterré les élucubrations d'une vieille folle et tu t'attends à ce qu'on en fasse quelque chose, c'est ça? »

Calista Holloway eut un sourire amusée à l'entente de la question de sa camarade, et s'apprêtait à lui rétorquer qu'elle était loin de comprendre la valeur de ce qu'elle avait sous les yeux ― mais Wilson Grey s'empressa de la devancer. Il s'était emparé de l'objet du litige et le feuilletait déjà d'un air ébahi.

« Les élucubrations d'une vieille folle? Rassure-moi, tu es bien une sorcière, pas une simple humaine complètement sceptique non? ― il brandit le livre devant lui en martelant ses mots : Ceci, ma p'tite, n'est rien de moins que le fameux grimoire de prophéties tenu par les devins de Nouvelle-Salem depuis la création de la ville! »
« Tu rigoles? Ce bouquin n'est qu'un mythe, c’est de notoriété publique. Et même s'il existait, personne ne serait assez stupide pour le laisser à portée de main. »
« Il faudrait alors compter sur l'intervention de quelqu'un qui soit suffisamment audacieux et plein de ressources pour braver l’interdit... autrement dit : moi. »

Les regards convergèrent enfin sur Calista, qui observait ses ongles avec une attention feinte, satisfaite de son effet. Une fois certaine d’avoir l’attention de tous, elle releva les yeux vers les membres de son coven et les regarda un à un, recouvrant son sérieux.

« Wilson a vu juste : ce sont bel et bien les prophéties concernant la ville. Je l’ai... disons, emprunté, et nous avons très exactement trois heures pour en copier un maximum avant de le remettre discrètement à sa place... »
« Qui se trouve...? »
« Ça, ce ne sont pas tes affaires, assenna Calista en la toisant. Mais autant elle rechignait à partager ses sources, ces dernières lui permettant d’asseoir son autorité sur le groupe, autant elle était consciente de la nécessité de les guider d’une main de velours et de booster leur motivation. Motivation dont le coeur même était le Pouvoir. Imaginez un peu... nous tenons entre nos mains une part importante du patrimoine de la ville mais, plus encore, de son avenir même. Il nous suffit de récupérer autant de prédictions que possible, d’en chercher le sens, et nous serons alors libres de les employer à notre guise, d’employer leur accomplissement présumé pour les faire servir nos propres desseins. »
« À mon avis c'est une perte de temps! Ce truc n'a pas été ouvert depuis des siècles, ça se voit. On ferait mieux de le rapporter d'où il vient et ― »
« “À ton avis”, pourquoi prend-on la peine de cacher certaines choses alors que d'autres sont laissées à la portée du premier venu?
« Pour éviter que n'importe qui puisse mettre la main sur quelque chose d'important. Ou de dangereux. »
« Je peux vous assurer que ce livre était très bien gardé. Alors peut-être que c'est une perte de temps, mais peut-être que non. Et s'il recèle quoi que ce soit d'intéressant, je compte bien faire partie de ceux qui le découvriront. Qui me suit? »

Trois mains se levèrent immédiatement, la quatrième et la cinquième les suivant avec plus d'hésitation, et la dernière se joignit enfin au vote, scellant la décision du coven. Le travail débuta sans tarder et un silence concentré régna deux bonnes heures durant dans la pièce du sous-sol qu’ils occupaient avant que Wilson ne l’interrompe en interpellant les autres.

« Je crois que j’ai trouvé sur quelle prophétie on pourra se pencher en premier... » ― son doigt se posa sous une ligne de texte tracé à la main d’une écriture dépassée, et plusieurs têtes se penchèrent vers les phrases qu’ils désignait pour les déchiffrer.

« La lune, ce soir-là, d'un chatoiement brûlant luira,
Mêlant de l'Astre l'éclat et du sang l'incarnat.
Garant du mystère, le masque fera loi
Lorsqu'à l'appel du pouvoir l'âme errante cédera,
Éveillant les échos des tristes feux de joie
Tandis que des étoiles la vaine complainte retentira...
Qu’est-ce que ça veut dire?
»
« Ça, c’est ce qu’on est sensés découvrir.. »
« J’vois pas pourquoi on choisirait de commencer par celle-ci plutôt que par une autre. »
« T’as déjà jeté un oeil à un calendrier, toi, ces derniers temps...? »
« Stop! On en rediscutera demain. Blake...? »

La concernée hocha la tête en signe de confirmation.

« On pourra revenir ici, le sous-sol sera libre. »
« Parfait. Dans ce cas je propose qu’on s’arrête là pour ce soir. Je vais me charger de rapporter ça, vu qu’on n’en aura plus besoin. »

______________________________________

Septembre 2011. Le lycée de Chance Harbor s’éveille pour une nouvelle rentrée. Les couloirs s’emplissent d’élèves aux allures hétérogènes, tantôt banales tantôt plus excentriques, et l’on s’échange déjà les potins des dernières vacances écoulées. Comme dans la plupart des lycées, l’équipe de foot et les cheerleaders se pavanent, mis à l’honneur, à la fois jalousés, admirés et détestés, tandis que les intellos stressent déjà pour les examens à venir et que les clubs artistiques posent leurs affiches aux quatre coins du lycée, quémandant de nouveaux membres.

Une rentrée banale pour un lycée somme toute banale... Vraiment? Ce qui se cache derrière les apparences est pourtant bien différent de ce que l’on pourrait imaginer, car tout les élèves de Chance Harbor ne sont pas aussi “normaux” qu’il n’y parait. Et d’ailleurs, le lycée lui-même n’est pas non plus entièrement ce qu’il semble être. Mais qu’importent ces rumeurs loufoques concernant la magie? Qu’importe aussi que, dans l’ombre, un groupe de jeunes sorciers téméraires ait mis la main sur une prophétie apte à bouleverser le quotidien pas si tranquille de la ville. Pour l’heure, un sujet de préoccupation supplante tous les autres : octobre approche, emmenant avec lui son lot de feuilles mortes et le premier bal annuel organisé par la ville en collaboration avec le lycée! Les bruits de couloirs disent que le thème de cette année sera centré sur Halloween... Préparez donc vos masques, messieurs dames, mais gare à votre insouciance aveugle : les mois à venir ne seront certainement pas de tout repos.





Dernière édition par Jeremiah-Jones H. Graham le Jeu 9 Fév 2012 - 19:28, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Life's a bitch until you die

♣ Messages : 573
♣ Date d'inscription : 03/10/2011
♣ Crédits : © sail away
♣ Activité : mythomane à temps plein.

Book of Shadows
♣ relations:
♣ Complément:


MessageSujet: Re: INTRIGUES Ϟ et les évènements s'enchaînent.    Jeu 9 Fév 2012 - 17:00

Intrigue 2 (en cours)
Saint-Valentin © le staff de TSG, copie interdite.

Tous se demandent ce qui a bien pu se passer le soir du bal d’Halloween. Les autorités et la presse parlent d’un tueur en série qui aurait croisé la route de Sutton Blackburn et mis fin à sa vie dans un accès de folie. La découverte de son corps pendu devant le lycée au lendemain de la fête d’halloween a eu pour conséquence de répandre un vent de panique sur la Nouvelle Salem. Le sujet a été sur toutes les lèvres pendant des jours et des jours, et la crainte de voir cette tragédie se répéter a poussé les parents à cloîtrer leurs enfants chez eux de peur qu’eux aussi passent entre les mains de ce psychopathe. Parmi les sorciers cependant, il se murmure tout autre chose. Ils sont formels : ce sont bien évidement les chasseurs qui sont à l’origine de cette histoire. Ils ont voulu frapper fort ce soir là pour effrayer la communauté sorcière et leur menace a bel et bien marqué les esprits.

Mais si bon nombre d’adultes ont choisi de faire profil bas, tous n’ont pas accepté de se ranger à leur avis. L’approche du 29 février, jour propice aux manifestations magiques en cette année bissextile, ayant échauffé les esprits d’un petit groupe, une réunion a été organisée en cette soirée précise avec un objectif audacieux : les rendre suffisamment forts pour contrer les attaques ouvertement lancées par les chasseurs. Le rituel concerné devait permettre aux sorciers même liés au sein d’un coven de pratiquer la magie en permanence, qu’ils soient en groupe ou seuls, les rendant ainsi moins vulnérables... et ils auraient sans aucun doute atteint leur objectif sans encombre si leur rassemblement n’était parvenu aux oreilles de quelques chasseurs à l’affût. Interrompus avant d’avoir mené l’incantation à terme, ils ont libéré une force brute ingérable qui a frappé la ville dans son ensemble et eu des conséquences pour le moins... indésirables.

Leur volonté de pratiquer la magie seuls s’est bel et bien réalisée, oui... mais à quel prix? Sous l’emprise de ce trop plein d’énergie, la ville est en effervescence. À l’approche de la Saint-Valentin les couples se font et se défont, de nouvelles amitiés se créent tandis que les anciennes s’effondrent. Les habitants perdent l’un après l’autre le contrôle de leurs émotions et leurs sentiments exacerbés éclatent sur un entourage qui n’a plus rien de conciliant : colère ou jalousie extrême, bonheur intense, irrépressibles élans d’affections, inquiétudes inexpliquées… la passion devient haine. Ce phénomène étrange ruinera-t-il la célèbre fête des amoureux?

Les lycéens ne sont pas épargnés, mais une autre nouvelle les accapare : leur demande d’intégrer à Chance Harbor le système de confréries des universités américaines a enfin été acceptée, après des années et des années de refus. La Greek Life leur tend les bras. Qu’importe la raison de ce revirement, ils ne se concentrent que sur le résultat : ce lycée hors du commun, qui offre déjà des formations plus poussées que la normale dû à l’inexistence d’université dans les environs, se modernise et évolue enfin selon leurs espérances. Ils feraient pourtant bien de se questionner car la réalité est plus sombre qu’il n’y paraît... cette soudaine décision d’exploiter le système des confréries n’est qu’une couverture permettant de parquer les jeunes sorciers dans un seul et même groupe sous la coupe de leurs aînés. L’intention pourrait passer pour louable : les encadrer pour éviter qu’ils ne provoquent une nouvelle catastrophe. Mais elle est assurée par les Whisperers, milice secrète théoriquement à la solde du Maire et qui, en réalité, n’a peut-être pas tant les intérêts des plus jeunes à coeur. Par chance pour ces adolescents inconscients de ce qui les guette au moindre écart, l’attention des Whisperers est partiellement occupée ailleurs depuis l’apparition d’un petit groupe dissident qui ne cesse de faire des siennes depuis un mois : les Haze Walkers, pro sorciers souhaitant une révélation de leurs pouvoirs aux humains pour rendre aux fondateurs et propriétaires légaux de la ville la place qui leur revient de droit. La Nouvelle-Salem est désormais un vaste échiquier sur lequel chacun déplace ses pions dans l’espoir de voir la balance pencher en sa faveur. Mais il risque bien d’y avoir des sacrifiés...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

INTRIGUES Ϟ et les évènements s'enchaînent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Secret Garden ::  :: 
Formalités : plan d'ensemble
 :: Les Archives de la Nouvelle-Salem.
-