Partagez | 
 

 (M) Henry P. Eldeguard ft. Hugh Jackman ou Robert Downey Jr.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

♣ Messages : 148
♣ Date d'inscription : 13/10/2011
♣ Crédits : Poon
♣ Activité : Lycéenne
♣ Bonus : Au milieu du bassin olympique

Book of Shadows
♣ relations:
♣ Complément:


MessageSujet: (M) Henry P. Eldeguard ft. Hugh Jackman ou Robert Downey Jr.   Dim 23 Oct 2011 - 16:06

Henry Peter Eldeguard

LIBRE      PRIS    RÉSERVÉ     


ID Card

AVATAR(S)GROUPE
ÂGENATIONALITÉ(S)
MÉTIERSITUATION


Histoire

Henry Eldeguard, premier fils d'une famille apparemment sans histoire de la Nouvelle Salem, a toujours eu une destinée à part. Il l'a vite compris quand son père a commencé à lui enseigner le maniement d'un poignard étrange à deux côtés tranchants quand il était tout petit, quand il lui a offert son premier revolver pour le Noël de ses dix ans, et quand finalement, il l'a pris entre quatre yeux pour lui expliquer ce qui se passait réellement dans ce monde. Les sorciers, cette engeance à part qui menace tout l'équilibre de l'existence telle que les « non sorciers » la connaissent. Petit bout d'homme attentif et décidé, Henry en vite assimilé cette information, et est devenu l'élève attentif que son père a toujours attendu. Au regard des autres et du monde, il a cependant toujours été « normal ». Gamin sans histoire saluant la boulangère, donnant un coup de main au boucher, aidant les vieilles dames à traverser les rues, prenant des emplois saisonniers pour aider à la maison, sa mère étant sans emploi, le défenseur de ses petites soeurs qu'il chérit plus que tout au monde … Il était le genre de garçon, puis de jeune homme de « bonne famille », bien élevé, poli, courtois, réussissant tout ce qu'il entreprenait, que l'on voyait aller loin, très loin, ou en tous cas plus loin que ce qu'il avait été. Il a connu les tourments amoureux de son âge, les rivalités au lycée … jusqu'à ce que tout bascule.

Il venait d'avoir dix-huit ans, était tombé amoureux de celle qu'il aimait à appeler la plus belle femme du monde … qui en choisit un autre. Une sérieuse claque et une blessure saignante, qu'il décida de soigner en partant de la ville. Les gens murmurèrent beaucoup au sujet de ce départ précipité, prétextant des études de criminologie dont il n'avait jamais parlé, rendant bien clair d'intégrer le bureau du shérif après le lycée, bureau où il avait déjà effectué un nombre de stages et de jobs d'été respectable, qui s'étaient toujours déroulés à merveille. L'un des enfants chéris de la ville s'était envolé, et la femme responsable de ce revirement fut longuement critiquée sous cape. Loin, il chercha à se débarrasser de ces sentiments, pensant peut-être ne jamais revenir à la Nouvelle Salem. Ses études lui prenaient beaucoup de temps, et il finit par rencontrer quelqu'un d'autre. Une femme d'une grande beauté, sans la moindre connaissance de la sorcellerie, rafraîchissante par sa candeur et son brin de superficialité, juste ce dont il avait besoin pour passer à autre chose. Il désirait fonder une famille, rester là où il était … Mais il semblait que les habitants de la Nouvelle Salem y soient liés par le destin, et ne puissent s'en échapper, où qu'ils aillent.

Un coup de téléphone le réveilla en sursaut, une nuit, alors qu'il allait sur ses vingt-deux ans. Son diplôme en était aux ajouts d'usage, de stages, de tout ceci, et son installation n'allait plus tarder. Il reconnut la voix au bout du fil, et sut immédiatement que quelque chose de très, très mauvais s'était produit. Le shérif de le Nouvelle Salem ne l'appelait certainement pas en pleine nuit pour prendre des nouvelles, surtout que personne ne connaissait son numéro. Et la sentence tomba, le ramenant à la Nouvelle Salem. Sa maison avait brûlé, avec sa famille entière à l'intérieur, piégée par les flammes. Il ne réfléchit pas, et sa dulcinée le suivit, curieuse d'en apprendre plus sur ce jeune homme au final mystérieux malgré plusieurs années passées ensemble. Pour Henry, pas de doute. L'incendie était criminel, et avait été causé par sorcellerie. Il embrassa alors ce qu'il avait cherché à fuir, et reprit sa place dans la société de la Nouvelle Salem.

Le shérif, vieillissant, lui céda sa place avec un bonheur non dissimulé. Il retrouva de vieilles archives de son père, se constitua lui-même une armurerie digne de ce nom. S'il esquiva dans un premier temps les questions de celle qu'il avait épousée en revenant au pays (sans doute en réponse au regard hautain de celle qui l'avait autrefois laissée de côté), il lui déballa bientôt toute l'affaire. Elle acquiesça, lui demandant simplement de la laisser à l'écart de tout cela, ce qu'elle fit. Elle lui donna rapidement un fils, Zach, puis une fille, Lara. La parfaite petite famille, aux yeux de tout le monde. Ce qui était loin d'être le cas. Le côté frivole de sa femme, s'il l'avait distrait quand ils étaient à l'université, commençait à l'agacer très sérieusement. Et, de l'autre côté, il sentait qu'elle ne supportait pas son mode de vie. Il alla voir ailleurs, retombant dans les bras de son ancienne amante. Il tenta d'enseigner ce que son père lui avait enseigné à son fils, qui se montra réfractaire à toute forme de violence, et qui partit même en claquant la porte, suivi par sa femme dont la patience avait visiblement été trop attaquée.

Ne restait donc plus que Lara et lui. Lara, son « soldat », qu'il forme lentement, mais sûrement. Il a accepté de partir en chasse loin de la maison maintenant, devenant simplement adjoint du shérif. La femme qu'il aimait, qu'il avait toujours aimée était décédée depuis quelques années, emportée dans un accident de voiture. Premier sur les lieux, il ne devait jamais oublier cette image. Sa vie, maintenant, c'était sa fille, et son travail. Sa femme était revenue, sans trop savoir pour qui ou pourquoi, quant à Zach, toujours aucune nouvelle. Lara lui affirmait de temps à autres qu'il allait bien. Et cela lui suffisait.


Liens


Que ce soit clair, celle qu'il appelle « soldat » n'en reste pas moins sa fille chérie et unique, à laquelle il tient comme à la prunelle de ses yeux. Protecteur à l'extrême avec sa Lara, il la surveille bien malgré elle, exerçant un contrôle sur sa vie qui peut vite étouffer la jeune fille. Il lui laisse cependant une part importante d'indépendance, qu'elle vive sa vie à cent à l'heure. Il l'a formée depuis longtemps, et elle fait sa fierté, tirant à la carabine comme une professionnelle. Il lui a offert plusieurs armes, déjà. Même si parfois ils passent des heures sans parler, ils n'en ont pas besoin pour se comprendre et communiquer. Ils ont une relation unique, qu'il chérit par-dessus tout. Son monde, c'est elle, et inversement, il le sait. Leur routine, Captain, et leurs repas en tête à tête, leurs parties de cartes. Routine qu'il a brisée en lui annonçant la véritable nature de son travail. Coupé dans son explication, il a du partir comme un voleur et ronge son frein en attendant de pouvoir lui en dire plus. Il garde un oeil sur elle et sur son petit ami, Jimy, qui lui déplaît souverainement.



Clyde Savage Lien à venir – Inimitié profonde.



Jimy Lewiston. Le jeune homme n'a rien pour plaire au père Eldeguard, et pour cause. Petit a, il sent que sa petite fille est en train de s'amouracher de ce garçon, même si elle n'en dira jamais rien et ne s'en rend peut-être même pas encore compte, lui la connait assez et connaît assez ce genre d'affaire pour reconnaître les signes. Et ça, pour un père, il n'y a pas pire crime. Petit b, il lui trouve un air étrange, il sent qu'il y a quelque chose qui cloche chez lui. Il ne saurait pas dire quoi, peut-être le fait qu'il ne fasse aucun effort pour lui plaire, déjà, logiquement un petit ami attentif cherche à se mettre le père dans la poche, surtout s'il est armé de façon notoire, ou certains regards, certaines attitudes. Il ne sait pas. Il a peur qu'il soit en train d'embobiner sa fille, et qu'elle souffre, au final. Et enfin petit c... Lewiston. Le nom seul suffit à le faire gronder de façon sourde. Lewiston. Ce sont toujours eux qui ont les jolies filles … et oui, la femme qu'il a toujours aimée n'est autre que feu la maman de Jimy, qui lui a fait tourner la tête avant de se mettre avec ce bon vieux et insipide Lewiston. Alors forcément, avoir le fruit de leur amour sous le nez … Mais comment réagira-t-il quand il apprendra que Jimy est né quelques neuf mois après que Lexie et lui aient remis le couvert … ? (A noter qu'il n'est pas son fils. Mais personne n'est là pour le confirmer.)



Keith Reyes est, aux yeux d'Henry, un garçon bien, par excellence, même Le garçon bien. Ne s'étant jamais entendu avec son fils, il l'a toujours apprécié, voyant d'un très bon oeil son rapprochement avec Lara, appréciant le caractère joyeux du bambin. Les voir 'séloigner en grandissant l'a évidemment déçu, mais il ne manque pas de saluer le jeune homme èds qu'il le croise. Et, puisqu'un père sent ces choses, il a rapidement compris ce que Keith ressentait pour sa fille, et s'est évertué à l'encourager, comme il le pouvait, de loin. Et depuis qu'elle sort avec le meilleur ami du jeune homme, cela ne s'arrange pas. Il n'attend qu'une chose: que sa fille ouvre les yeux et largue ce loser pour son voisin, qui ne demande que cela. Alors il fait ce qu'il peut, invitant notamment Kieth à boire des bières juste avant que Lara rentre de son entraînement, puis s'éclipsant pour les laisser en tête à tête. Il fait ce qu'il peut quoi … Mais il l'aime bien, ce gosse.


Commentaire

Alors déjà je tiens à dire que j'aimerai d'amour la personne qui prendra ce personnage. Certaines choses peuvent être modifiées, notamment le prénom s'il est trop classique à votre goût, pareil, dans l'histoire, il s'agit avant tout d'une trame pour aider, mais certains éléments peuvent être modifiés pour s'approprier le personnage. Point important: Henry n'est pas de ces chasseurs qui tuent sans réfléchir, il y va fort, mais avec une certaine mesure, concentrant surtout ses efforts sur les « mages noirs ». La relation avec Lara est évidemment très importantes mais au-delà de cela, le personnage a une existence à part entière … Bref, adoptez le, faites en un homme, un dur, un vrai … Je vous aime déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

(M) Henry P. Eldeguard ft. Hugh Jackman ou Robert Downey Jr.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Secret Garden ::  :: 
Formalités : plan d'ensemble
 :: Utilitaire :: Les Petites Annonces. :: Scénarios des membres
-